Le N°2 de la revue

Le premier numéro de 2021 de cette revue semestrielle lancée en 2020 est désormais disponible.

Après un lancement bousculé par la pandémie mondiale, nous espérons cette année publier deux numéros et ainsi réaliser notre ambition et entrer dans notre rythme de croisière.

L’axe de ce numéro prolonge celui initié lors du lancement en proposant des articles qui approfondissent des communications réalisées lors de colloques ouvrant de nouveaux axes de recherches et de développement en France dans le cadre d’évènements internationaux.

Si, en 2019, nous avons initié une première rencontre d’équipes ambitionnant ou réalisant des actions de partenariat ou initiant des processus allant dans cette direction, en 2020, nous avons ouvert un axe de recherche en droit et sciences politiques, un axe initié avec le Centre de Recherche Juridique de l’Université Paris 8 (CRJP8), qui ouvre un cycle de recherche et d’organisation de colloques qui seront organisés à un rythme annuel.

Pour l’heure, ce printemps 2021 présente un état des lieux présenté en décembre 2020. Un état de l’Art qui permet de prendre en compte la première recommandation émise au cours de l’automne en conclusion d’une recherche Européenne mise en œuvre auprès de quatre états de l’Union européenne, l’Allemagne, la Belgique, la France et le Luxembourg, sur l’Approche Patient Partenaire de Soin (APPS) qui propose de repenser, à la lueur de la notion de partenariat, les textes législatifs sur les droits du patient et encourager la recherche d’une harmonisation en ce qui concerne leur intention. C’est donc ce à quoi participe ce numéro.

Maisons de santé et communautés professionnelles de territoires de santé

Depuis le début de cette année 2021 est lancé un projet activement réfléchi depuis l’automne 2020 d’accompagnement des maisons de santé pluri professionnelles et communautés professionnelles de territoire (CPTS) de la région vers le partenariat de soin avec le patient.

Alors que nous préparons le contexte avec les médecins généralistes du département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG), les premiers patients qui permettrait d’accompagner sur sites sont actuellement rencontrés

Multipathologie

Cet enseignement vise à approfondir les connaissances et améliorer les compétences des internes de médecine générale de 8ème année dans le cadre de consultations avec des patient.e.s d’atteint.e.s de maladies multiples. Que faire et comment prioriser lorsque le patient arrive en consultation avec une maladie chronique et une maladie aigüe?
Ou plusieurs maladies chroniques?

La proposition pédagogique destinée aux internes de médecine générale de 8ème année se décline en deux phases pédagogiques :

Une première phase en ligne à partir de contenus co-conçus entre médecins généralistes et patients impliqués au CI3P, qui se conclut par un travail préparatoire à partir d’une situation clinique rencontrée, une autoévaluation des apprentissages et une évaluation de la séquence pédagogique proposée

Une seconde phase de quatre heures en présentiel (1), avec des moments en grand groupe et des analyses de cas rencontrés par les étudiants dans le cadre de leurs expériences cliniques en petits groupes. Chaque étudiant est encadré par un tandem médecin enseignant-patient formateur selon une approche de pédagogie inversée.

Ce séminaire est proposé à 70 étudiants par promotion de l’enseignement en médecine générale du Département d’Enseignement et de Recherche en Médecine Générale (DERMG).

(1). Excepté en 2020 du fait de la tenue du séminaire en période de confinement