Musique et Art du Soin…

Le 9 mars 2023 a été organisé, par la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC) et le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), un concert de musique classique avec le pianiste international Jonathan Benichou, un concert suivi d’un atelier d’écriture.

Une écriture très utilisée par les CI3P & MMC à travers des rencontres inspirées de la médecine narrative (Charon, 2015 [1]; Goupil et al, 2017 [2]) , qui elles-même peuvent donner lieu à des mises en situation apprenantes pour l’Art du Soin en partenariat avec les patients.

Le livret issu de l’atelier d’écriture qui a suivi le concert
à télécharger ci-dessous

Références bibliographiques

[1] Charon R. (2015), Médecine narrative : Rendre hommage aux histoires de maladies, (Traduit de l’ouvrage anglais publié à Oxford University press en 2006), Paris : Sipayat.

[2] Goupy F. Lejeunne C. (dir.). La médecine narrative, une révolution pédagogique ? Paris, MED-Line édition.

Les normes gynécologiques

À l’occasion de l’invitation à Nice de Martin Winckler, médecin et écrivain, pour le 60ème anniversaire du Planning Familial 06 programmé le mercredi 12 avril de 18h à 21h au 27 rue Smolett à Nice  et dans le cadre de la responsabilité sociale de l’Université Côte d’Azur (UCA), avec l’intégration du « partenariat de soin avec les patient.e.s  » dans la politique de recherche de l’université, le Département d’Enseignement et de Recherche en Médecine Générale (DERMG), le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) et la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), l’équipe pédagogique et les étudiantes du Diplôme Universitaire de l’Art du soin en Partenariat avec le Patient ont invité à leur tour Martin Winckler pour une conférence-débat tout public « Qui fixe les normes en gynécologie? » 
Une conférence au cours de laquelle Martin Winckler, auteur et médecin généraliste durant des décennies, en dialogue avec les citoyen.ne.s et la Gaëlle Calemczuk ont pu débattre du sujet comme de nombreuses questions sur la santé des femmes, avec elles

jeudi 13 avril de 18h à 20h (Accueil à partir de 17h30) à la Faculté de Médecine Valombrose, Amphi 5, 28 avenue Valombrose à Nice. Entrée libre sur réservation par sms 0603043601 ou par courriel 
(possibilité de parking libre sur demande en enjoignant votre immatriculation).

Soin aux personnes âgées

En 2023 a été créé en partenariat avec les patients un séminaire soin aux personnes âgées pour les étudiants de médecine générale de 8ème année.

Le séminaire est constitué de 3 ateliers, l’un sur la prescription médicale, voire la dé-prescription, l’autre sur la collaboration interprofessionnelle en partenariat avec les patients et les proches. Le 3ème atelier consiste en une mise en situation d’une consultation au domicile en appartement connecté avec des étudiants mis en situation et les autres derrière les écrans a développer leur esprit critique (en toute bienveillance) des points importants tant relationnels que technique sur lesquels porté attention.

Ce séminaire est organisé dans le laboratoire vivant (living lab) dédié

Références bibliographiques

Catlan N. (2023). Ca bouge dans notre région, l’Université Côte d’Azur inaugure un laboratoire dédié au vieillissement, Le mag santé, Nice Matin, le 25 mars 2023.

Frapin A. (2023). Un partenariat avec les patients pour mieux former les internes, Le généraliste, N° 3013, le 13 février, pp. 10-11

Ciné-débat « Vivre »

Cette soirée a été l’occasion de nous questionner ensemble sur la maladie, la mort et le sens de la vie à partir d’une grande œuvre cinématographique, un évènement proposé avec

vendredi 3 février à 19 heures
au Pathé Masséna à Nice

lors d’un ciné-débat ouvert à tout public à partir du film Vivre d’Oliver Hermanus (en Version Originale Sous Titrées en Français (VSTOS)) dans le cadre des rencontres « En chemin vers l’art du soin en partenariat avec les patients et le public« .  1953, Mr Williams, chef de service des Travaux Publics à la Mairie de Londres, se voit condamné dans les 6 mois par l’annonce d’un cancer de l’estomac. Mais ce verdict et les rencontres qu’il fera vont le conduire à se métamorphoser de façon inattendue. 

Ce film réalisé par Oliver Hermanus, scénarisé par Kazuo Ishiguro prix Nobel de littérature, Vivre est l’adaptation du film éponyme d’Akira Kurosawa (1952), lui-même inspiré de la nouvelle de Léon Tolstoï  La mort d’Ivan Ilitch  (1886) 

Participation au débat de : 

– Vincent DUMEZ, Directeur des partenariats communautaires, Faculté de Médecine, Université de Montréal, Québec, Canada 

– Jean-Paul AUBERT, Professeur des Universités, Directeur-adjoint de l’Ecole Universitaire de Recherche Arts et Humanités, Université Côte d’Azur (UCA) 

– Dr Gary POMMIER, Médecin généraliste spécialisé en médecine palliative, exerçant au sein du département de soins palliatifs et soins de support du CHU de Nice

Jean-Marie Schwertz, président de l’association JALMALV Alpes Maritimes.

 – Luigi FLORA, co-directeur-patient du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Faculté de Médecine, UCA 

– Marielle RAVOT, Patiente Partenaire avec le CI3P, UCA 

Dr Jean Michel Benattar : Coordonnateur opérationnel du CI3P, Faculté de Médecine, UCA & Coordonnateur de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), association d’éducation citoyenne en santé

Des attestations peuvent être délivrées sur demande au étudiants en médecine générale par la MMC (3 crédits complémentaires)

Voir la Bande annonce

Le N° 5 de la revue

Il vous est proposé pour cette fin 2022 le second numéro annuel de cette revue semestrielle.

Après trois ans d’existence et deux de processus d’intégration que cette nouvelle revue, la première dans ce champ émergeant que nous décrivons comme un nouveau paradigme dans le Soin, intègre Episciences. Ce réseau d’épi-revues diffusé en sciences ouvertes sous le pilotage du Centre National de recherche Scientifique (CNRS) en partenariat avec l’ Institut National de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA) et de l’ institut de recherche public œuvrant pour un développement cohérent et durable de l’agriculture, l’alimentation et l’environnement ( INRAE). C’est donc, à travers cette nouvelle étape, auxquels les auteurs qui ont soumis un article dans ce numéro 5 de la revue sur le partenariat de soin avec le patient s’invitent de par leur analyse.

Ce 5ème numéro de la revue propose donc un premier article qui introduit une perspective éclairée pour la première fois dans notre revue. Il s’agit de la perception de professionnels de santé de l’approche du partenariat, des savoirs expérientiels des patients et d’un chemin des possibles ou des freins à ce dernier. Une perception recueillie sur deux continents. L’article est proposé par  Mamane Abdou Oumarou sous la direction d’Olivier las Vergnas, avec qui l’un des responsables scientifique de la revue, Luigi Flora  a collaboré et Nassir Messaadi.

La seconde auteure est une professionnelle de santé, une pédopsychiatre, à l’épreuve de la vie avec la maladie, Laurence Beer. Ayant initié une recherche dans le cadre d’un master éthique à la faculté de médecine de l’Université Paris-Cité, sous la direction d’une autre partenaire de notre équipe, Marie- France Mamzer. Laurence Beer nous propose un éclairage sur le processus de recherche qui l’a mené à étudier la professionnalisation des patients partenaires, tant de la perspective de leurs apports que «  des brèches institutionnelles, organisationnelles et administratives qui apparaissent. 

Ce dernier numéro de 2022 se conclu par un retour d’expérience d’un patient partenaire qui a été médiateur de santé pair, diplômé d’un cursus innovant de la décennie précédente sous l’égide du Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la santé en Europe pour la santé mentale (CCOMS) associé à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis durant une décennie. Sébastien Rubinstein, dans une posture de praticien chercheur à postériori,  éclaire l’approche psychoéducative mobilisé dans la courant du rétablissement proposé à travers la médiation de santé pair en France, l’occasion pour lui de mettre ne perspective un environnement de la santé mentale en France qui malgré l’image générale véhiculée est et reste innovante.  

Bonne lecture !!!!


MSP Centifolia de Grasse

La maison de santé pluriprofessionnelle Centifolia, implante le partenariat de soin avec les patients. Une démarche initiée grâce à un tandem médecin patient créé au cours de la formation à l’Art du Soin en partenariat avec le patient en ligne organisées par le CI3P, la MMC et le DERMG d’Université Côte d’azur expérimente les entretiens entre des patients et le tandem composé d’une médecin généraliste et d’un patient partenaire diplômé du DU Art du Soin… depuis le printemps 2022.

Ainsi, certains patients sont orientés par la médecin vers ce patient partenaire au fil d’échanges au cours de la consultation. Le patient partenaire s’entretient ensuite avec le ou la patiente.

Ce tandem participe également aux rencontres ciné débat organisées dans la ville de Mouans Sartoux, qui se trouve à la frontière du territoire de la Communauté Pluriprofessionnelle Territoriale de Santé (CPTS) à laquelle la MSC Centifolia adhère et y invite les patients qui fréquente cette MSP.

Nombre de professionnels, de patients et de familles oeuvrant ou fréquentant les établissements et centres de la CPTS étaient présents le 8 septembre 2022 à Mouans-Sartoux pour une rencontre ciné débat autour du film « The father » et les questionnements, problématiques et ressources pour et auprès des personnes qui vivent avec des maladies neuro-évolutives.

Cette maison de santé fait partie de la Communauté Pluriprofessionnelle Territoriale de Santé (CPTS) du pays de Grasse.

DERMG

Le CI3P est une entité du Département d’Enseignement et de recherche en médecine Générale et de ce fait participe par l’implication de patients, de proches et de tandems de partenariat médecin-patient dans la recherche à majoritairement à travers l’accompagnement de thèse en médecine générale.

Depuis 2020 , différentes actions ont été mises en oeuvre :

  • Implication de patients partenaire à diverses thèse dans le cadre d’entretiens, d’évaluation d’application mobiles de santé (Recherche ANR); de mise en situation dans le cadre de relation médecin-patients;
  • Participation à des jurys de thèse de médecine générale
  • Participation au jury du prix de la thèse en médecine générale
  • Participation à de la recherche formation autour de dispositifs d’Examen Clinique Observable Structuré (ECOS) dans le cadre de la réforme de second cycle des études de médecine
  • Participation et coordination de la rédaction d’un chapitre sur la collaboration interprofessionnelle en partenariat avec le patients publié en 2022 dans un manuel de médecine générale (Bouchez et al, 2022)

La participation au prix de la thèse de médecine générale

Quelques illustrations des recherches menées sur l’aide à la prescription d’applications mobile de santé

les CI3P et DERMG sont également à travers leur deux codirecteurs (médecin-patient) membres de l’équipe RETInES comme l’ensemble des enseignants chercheurs du DERMG.

Tout comme un autre tandem médecin patient composé du patient codirecteur du CI3P et du spécialiste en pédagogie du DERMG Stéphane Munck participe à une recherche ERASMUS+ dans le cadre de l’Union Européenne, « SIMUCARE Immersion 360°« .

ou encore cette rencontre initiée au sein du Diplôme Universitaire Art du Soin en partenariat avec le patient qui a lancé avec l’assentiment de patientes étudiant dans cette formation (dont l’une était devenue membre de l’équipe pédagogique) la recherche intitulée en 2022  » Nos gestes, nos soins’

Un projet de recherche « Nos gestes, nos soins  » préalablement intitulé « Corps en soin.s » et en phase exploratoire : y compris vis à vis de son intitulé. C’est dans le cadre d’un projet de recherche-création pluridisciplinaire (art documentaire, danse, sciences sociales, médecine), qu’est en cours de constitution d’un collectif composé de patient.e.s partenaires, chercheurs, anthropologue et philosophe réalisatrice de documentaires et artistes, un danseur de l’Opéra de Paris.
Un projet pour lequel l’équipe de partenaire de recherche seront en résidence à la Villa Arson au printemps 2022. Un projet qui s’élargit à l’international avec l’Université Laval de Québec au Canada.

Accéder au site du projet en cliquant ici

La recherche « Nos gestes, nos soins » propose une performance-documentaire- débat à la Villa Arson de Nice le mardi 18 octobre
à 19 h 00

À l’occasion de la venue à Nice de la délégation québécoise du Laboratoire Associé International, l’association Étrangères a eu le plaisir de proposer une performance documentaire (danse et vidéo) en présence de Simon Le Borgne, danseur de l’Opéra de Paris, autour de la recherche création
« Nos gestes, nos soins.

Cette performance était suivie d’une discussion entre le public et les membres du collectif (artistes, chercheurs, professionnels de santé et patients) à propos de la visibilisation de la vie avec une maladie chronique et/ou un handicap.

La performance a eu lieu à la Galerie d’Essai de la Villa Arson le mardi 18 octobre. L’entrée etait libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

Ci dessous est présenté par une patiente impliquée dans cette recherche propose une présentation de cette recherche et de son implication

Stéphanie Fauré, membre de l’équipe pédagogique de la formation au Diplôme Universitaire (DU) Art du Soin en partenariat avec le patient dont elle est diplômée depuis 2020, présente ces autres activités avec le CI3P dont la recherche création en cours : Nos gestes, nos soins.

Cet événement était proposé dans le cadre du partenariat entre l’Université Côte d’Azur et l’Université Laval à Québec.

Depuis 2017, le Laboratoire Associé International lie l’Université Côte d’Azur et l’Université Laval à Québec, et intègre les activités prévues par le laboratoire de recherche de la Villa Arson. Sa mission principale est de faire de la création artistique un outil d’investigation sociale et sociétale, avec une attention particulière portée à des sujets actuels, aux approches transdisciplinaires et aux nouvelles opportunités techniques et méthodologiques offertes par la technologie et les sciences appliquées. Nos gestes, nos soins fait partie du premier des quatre axes de ce partenariat franco-canadien : Art, care, (re)médiation.

L’association Etrangères a été fondée en juin 2022 dans le but de soutenir des projetsmenés par des artistes et des chercheurs dans une démarche interdisciplinaire

Nos gestes, nos soins est un projet porté par Étrangères, entre cinéma documentaire, danse contemporaine et recherche en sciences sociales. Il est co-réalisé par Yohana Benattar, documentariste, et Hanga Toth, artiste visuelle, en collaboration avec Simon Le Borgne, danseur à l’Opéra de Paris et chorégraphe, ainsi qu’un collectif de chercheurs en humanités médicales et sciences sociales, des patients partenaires issus de la formation à l’Art du Soin en partenariat avec le patient au sein duquel le projet à initialement été présenté en juin 2021, à et des professionnels de santé (médecins, infirmières, étudiants). Lire la suite…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image_2022-05-25_173354521.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bandeau_Villa_Arson.jpg.

C’est initialement en partant du vécu de patient.e.s chroniques et d’aidant.e.s proches, que s’est élaboré avec des cinéastes et des danseurs par la réflexion à une grammaire du soin singulière à chacun pour créer des images et une performance chorégraphique. Tout le processus sera développé en collaboration et permet de créer des matériaux au fur et à mesure de la création (enregistrements sonores, vidéos, articles scientifiques et représentations dansées). Quelques patientes, diplômées depuis le 11 juin dernier du DU à l’Art du Soin en partenariat avec le patient et avec le patient ont déjà eu un premier entretien concernant ce projet. 

`Résumé :“Si tu sais faire passer la douleur” est une proposition de recherche-création mêlant cinéma documentaire et performance de danse en partant des vécus singuliers de trois personnes atteintes de maladie chronique. Le film documentaire suit le processus d’archivage de leurs gestes quotidiens de soins et de transposition par un danseur. Comment chacun et chacune est affecté par la rencontre des vécus, des matières et des disciplines ? (3) (4)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Recherche_Corps_et_soin_2021-1024x740.jpg.
Ce qui m’intéressait dans la maladie chronique, ce n’était pas seulement la manière dont
elle évoluait en intensité selon les moments, mais aussi et surtout la manière dont elle finissait par s’installer et faire de la vie quotidienne son « chez soi
». (…)
La vie de tous les jours ne se distingue plus de l’expérience de la maladie et de ses
différentes formes de manifestation, y compris pendant les rares moments de répit. La maladie se niche dans la vie, et la vie dans la maladie.” Todd Meyers: Chronique de la maladie chronique, PUF, 2017

Références bibliographiques

Bouchez T., Rousseau A., Fiquet L., Meury P., Flora L. Virot G., Bardet J.-D.,  » Coopération interprofessionnelle, organisation pluriprofessionnelle. Médecine générale pour le praticien. Issy les Moulineaux, Elsevier-Masson, pp. 517-525.

Flora L., Benattar J.-M., Ravot M., Darmon D. (2022). « Une entité dédiée à la mobilisation des patients au cœur d’une faculté de médecine : Le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), point d’étape« . Les actes du 3ème Colloque interuniversitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, pp. 14-16.

- Guillot N., Flora L., Benattar J.-M., Ravot M., Pouillon M., Fauré S., Gasperini F., Rubinstein S., Filali S., Rousselin L., Bouchez T., Pop C., Darmon D. « (2022). « La participation à la réforme du 2ème cycle des études de médecine à travers les ECOS mobilisant des patients formateurs et du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) et des étudiants en médecine ». Les actes du 3ème Colloque interuniversitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, pp. 43-44.

- Flora L., Bouchez T., Ravot M., Darmon D. (2022). »L’accompagnement de thèse de médecine générale avec des patients, nouvelle piste pédagogique de partenariat de soin avec le patient« . Les actes du 3ème Colloque interuniversitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, pp.45-46.

- Flora L., Benattar J.-M., Darmon D., (2022). « La participation des patients formateurs au Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) en temps de covid-19« .Les actes du 3ème Colloque interuniversitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, pp. 47-48.

Santé des femmes

La santé des femmes, avec elles en 2023

La santé des femmes, avec elles en 2022

au sein d’une semaine du partenariat entre éducation citoyenne en santé dans la cité, rencontres avec les professionnels de ville comme de l’hôpital et formation initiale et continue des professionnels de santé au cours d’une semaine du partenariat de soin avec le.s patient.e.s.

4 jours d’évènements qui ont dans un premier temps permit de nombreux échanges entre citoyen.ne.s, qu’ils ou elles soient patient.e.s, proches professionnel.le.s de santé, selon une dynamique croisant éducation citoyenne sur la santé des femmes, formation médicale et interprofessionnelle tant en terme de formation initiale auprès des internes en médecine générale que continue dans le cadre de lien entre les soins de ville et l’hôpital.

Un ensemble d’évènements, tous initiés par une œuvre artistique. C’est ainsi qu’ont été convoqué, le chant, le théâtre avec la pièce de théâtre Spéculum qui a été jouée les trois premiers jours de la semaine, d’un exercice inspiré de la médecine narrative avec Martin Winckler, du film À la vie.

Ces évènements ont, pour partie, eu lieu dans différents lieux de Nice, et pour d’une soirée dans le cadre de webinaires, donc ouvert à tou.te.s. d’ou qu’il soit.

En ouverture de ces journées évènementielles, le chœur des femmes du conservatoire de Vence a proposé, avec le planning familial ( et le soutien de la maison de santé de Vence), partenaire de l’évènement un concert choral le dimanche 20 mars à Nice à 16 heures

La pièce Spéculum a été jouée puis prolongée par des débats avec les comédiennes qui étaient, pour le débat, accompagnées de sages-femmes, de médecins et de patientes, de citoyennes engagées, dans le cadre d’échanges modérés par les membres du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) et de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC)

Les représentations ont eu lieu à 17 heures le 21 mars au 27 Delvalle, un lieu d’accueil des innovations dans le domaine de la santé, le 22 mars, Spéculum au Galet, l’amphithéâtre du Centre Hospitalo-Universitaire Pasteur2, puis le 23 mars au Théâtre du  Grand Château de Valrose au cœur même de l’Université Côte d’Azur, un espace ouvert pour l’occasion à tout public au sein duquel les étudiant.e.s et les personnels de l’université étaient tout particulièrement convié.e.s.

Lundi 21 mars à 20h30, Martin Winckler, médecin devenu auteur à succès Lundi 21 mars à 20h30, Martin Winckler, médecin devenu auteur à succès depuis avec La maladie de Sachs et ayant depuis écrit Le Chœur des femmes (Nous l’avions reçu pour la sortie de L‘école de soignantes), a préset éla génèse de ses oeuvre avant de co-animé en ligne, depuis Montréal, un atelier narratif selon une méthodologie inspirée de la médecine narrative et mise en œuvre par le CI3P à voir ci dessous

Le livret des textes écrits par des patient.e.s pour cet atelier narratif est disponible au téléchargement ci dessous

Le Mardi 22 mars a également été l’occasion de nous retrouver au cinéma Magarama autour du film À la vie. Un film également suivi d’un débat en présence de Chantal Birman et d’Aude Pepin avec d’autres sages-femmes, médecins et patientes.

Le 23 mars a eu lieu un webinaire sur la décision partagée, organisée avec la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), l’association Cancer Rose et la chaire de recherche Canadienne de décision partagée et l’application des connaissances de l’Université Laval à Québec à travers l’intervention de la titulaire de la chaire France Légaré

Ces trois jours sur la santé de la femme, avec elles, s’inséraient dans une semaine sur le partenariat de soin avec le patient. Ainsi les jeudi et vendredi 24 et 25 mars ont débuté une formation innovante sur l’éducation thérapeutique (ETP) encadrée par des tandems de partenariat médecin-patient à destination des internes en médecine générale. Une formation proposée au cours du cursus de spécialisation au cours des 3 années d’internat en médecine générale qui est donc initié avec les internes en première année de spécialisation.

Le 25 mars, la semaine sur la santé des femmes, avec elles, s’est conclue par la formation à l’Art du Soin en partenariat avec le.s patient.e.s en ligne dont le thème était la santé des femmes à partir des livres et bande dessinée le choeur des femmes, cette formation concluant également cette semaine sur le partenariat de soin avec le.s patient.e.s

Master en ingénierie de santé

Le CI3P participe à la création d’un master en ingénierie de la santé intitulé « Parcours, Organisations et Evaluations en Soins Primaires » dont voici ci dessous les premières descriptions.

Cette formation coconçue et organisée avec des professionnels de santé et des patients s’adresse aussi bien aux étudiants en cursus initial que dans la cadre de la formation continue tel que décrit sur la page descriptive des informations complètes sur le site de l’Université aux pages détaillant les formations en santé proposées.

Cette formation dont les premières soutenances ont eu lieu en septembre 2022 a donné lieu à un jury comprenant les enseignants chercheurs en médecine, mais également un maitre de stage en médecine générale et un patient partenaire.

Diffusion de la connaissance :

Flora L., Darmon D., Benattar J.-M. Master class : penser et concevoir un ecosystème d’implantation du partenariat de soin avec les patients en soins primaires. 3ème colloque international sur le partenariat de soin avec les patients. Ecole des Hautes Etudes en Santé publique (EHESP), Rennes, 5, 6, 7 octobre 2022, le 6 octobre 2022

Flora L., Darmon D., Bouchez T., Verkest E., Coussement Y., Benattar J.-M., Ravot M., Gaspérini F., Rousselin L., Margo C., Rubinstein S., Danelsky C., Haas F., Casta C., Munck S.. « Développer une culture du soin entre professionnels de santé, du médico-social, des patients, proches, tous citoyens : le partenariat de soin avec les patients et le public« . 2ème Congrès International du RIFRESS : Réseau International Francophone pour la Responsabilité Sociale en Santé, Bruxelles, Belgique. 21-24 septembre 2022, le 23 septembre 2022.

ECOS et partenariat

La réforme des études de médecine du second cycle intègre un nouvel examen national, l’Examen Clinique Objectif Structuré (ECOS).

Génèse

De ce cadre à venir, des étudiants en médecine qui ont participé au DU Art du Soin en Partenariat avec le patient en 2020-2021 ont décidé de proposer ce projet de partenariat de soin avec le patient au cours de leur formation.

L’équipe pédagogique a accompagné ce projet qui a proposé, à partir des situations listées au niveau national, de concevoir avec des patients des stations ECOS.

Ces stations ECOS ont par la suite été proposées aux étudiants en médecine de 2ème et 3ème année dans le cadre de webinaires intitulés « En chemin vers les ECOS dans l’Art du Soin avec le patient« . C’est ainsi que d’avril à fin juin 2021, plusieurs stations ECOS formatives ont été proposées, enrichies d’une information sur cette nouvelle disposition pédagogique associée à une oeuvre d’art et à la participation de patients partenaires.

Ces stations ECOS ont par la suite été proposées aux étudiants en médecine de 2ème et 3ème année dans le cadre de webinaire intitulé en chemin vers les ECOS dans l’Art du Soin avec le patient. C’est ainsi que d’avril à fin juin 2021, plusieurs stations ECOS formatives ont été proposées, enrichie d’une information sur cette nouvelle disposition pédagogique associé à une oeuvre d’art et la participation de patient dont un suivant la consigne de chaque station ECOS.

Parallèlement le CI3P et le DERMG ont participé aux conférences nationales sur le sujet et au groupe de travail de la faculté de médecine. Les CI3P et DERMG ont eu l’accord des responsables locaux de l’application de cette réforme de mener une recherche sur l’implication des patients à ce nouveau dispositif pédagogique.

Dispositif pédagogique

C’est ainsi, qu’à partir de cet accord et des premières stations ECOS coconçues au sein du DU Art du Soin en partenariat avec le patient, une première session a été organisée le 8 juillet avec 3 stations ECOS ouvertes aux étudiants en médecine L3, M1 et M2 (3ème, 4ème et 5ème année de médecine). Cette session de 3 stations comprenait 3 patients formateurs soumis à la consigne de la station, 3 évaluateurs médecins et 3 évaluateurs patients. Le temps des sessions de 7 minutes était reproduite à trois reprises puis une séance de réflexion fut organisée avec l’ensemble des participants.

En 2021/2022, chaque étudiant de 4ème année de médecine qui a participé à un stage en médecine générale, valide celui-ci par un passage obligatoire à cette mise en situation en station ECOS.

Témoignage d’une étudiante en médecine de 4ème année, Léa, à la sortie d’une mise en situation de station d’Examen Clinique Observable Structuré (ECOS)
Témoignage d’une enseignante chercheure en médecine générale, Tiphanie Bouchez
Le témoignage de Frédérique Haas, patiente partenaire formatrice avec le CI3P

La recherche

Cette première initiative est méthodiquement suivie d’autres sessions organisées, sous forme de recherche formation selon l’approche de la recherche action, à partir desquelles nous recueillerons méthodiquement des données que nous analyserons au fur et à mesure, ouvrant un nouvel axe pédagogique.

2021/2022

Des stations ECOS destinées aux étudiants de second cycle, en 4ème année de médecine, ayant au cours du semestre réalisé un stage en médecine générale sont obligatoirement orientés vers une station mettant en scène une tache à réaliser en médecine générale dans le cadre d’une station ECOS. L’étudiant exerce dans le cadre d’une consultation un patient formateur sous le regard d’un tandem enseignant médecin-patient formateur évaluateur. les stations pensées à but formatif sont suivies d’un moment de retro-action entre l’étudiant et le tandem de partenariat dans une premier temps, enrichi d’un retour du patient consultant.

2022/2023

Les étudiants en 4ème année de médecine continuerons de bénéficier de cette innovation pédagogique et les étudiants de 5ème année seront également impliqués dans cette approche pédagogique.

Accompagnement des Examens Cliniques Observables Structurés (ECOS) dans la forme prévue au niveau national

Parallèlement à la recherche présentée, un patient partenaire diplômé de la formation menant au Diplôme Universitaire (DU) Art du Soin en partenariat avec le patient, Didier Briand, participe à la mise en place de l’organisation, telle que prévue au niveau national, par son aptitude à fédérer des citoyens pour mettre en situation les étudiants en médecine dans les stations ECOS dont les scenarii sont composées d’une relation médecin patient.

Diffusion de la connaissance acquise

Le 15 décembre 2022 : Flora L., Bouchez T. Darmon D. « Mobiliser les patients dans les Examens Cliniques Observables Structurés (ECOS) au cœur de la réforme du 2ème cycle d’enseignement des études de médecine générale« . 22ème congrès national du collège académique des enseignants en médecine générale (CNGE), Grand palais de Lille. 14 au 16 décembre 2022

Le 6 octobre 2022 : Flora L., Benattar J.-M., Darmon D. (2022). « Comment construire un écosystème en partenariat avec les patients et la population en soins primaires ?« . 3ème colloque International sur le partenariat avec les patients. Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP), les 5, 6, 7 octobre 2022, le 6 octobre 2022 dans le cadre d’une Master Class.

Le 23 septembre 2022 : Flora L., Darmon D., Bouchez T., Verkest E., Coussement Y., Benattar J.-M., Ravot M., Gaspérini F., Rousselin L., Margo C., Rubinstein S., Danelsky C., Haas F., Casta C., Munck S. (2022). « Développer une culture du soin entre professionnels de santé, du médico-social, des patients, proches, tous citoyens : le partenariat de soin avec les patients et le public« . 2ème Congrès International du RIFRESS : Réseau International Francophone pour la Responsabilité Sociale en Santé, Bruxelles, Belgique. 21-24 septembre 2022.

Le 15 octobre 2021 : Guillot N., Flora L., Pop C., Ravot M., Benattar J.-M., Darmon D. (2021). « La participation à la réforme du 2ème cycle des études de médecine à travers les ECOS mobilisant des patients formateurs du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P)« . 3ème Colloque inter universitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, Faculté de Médecine de Montpellier.

Publication :

Guillot N., Flora L., Benattar J.-M., Ravot M., Pouillon M., Fauré S., Gasperini F., Rubinstein S., Filali S., Rousselin L., Bouchez T., Pop C., Darmon D. « (2022). « La participation à la réforme du 2ème cycle des études de médecine à travers les ECOS mobilisant des patients formateurs et du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) et des étudiants en médecine ». Les actes du 3ème Colloque interuniversitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, pp. 43-44..