Multipathologie

Cet enseignement vise à approfondir les connaissances et améliorer les compétences des internes de médecine générale de 8ème année dans le cadre de consultations avec des patient.e.s d’atteint.e.s de maladies multiples. Que faire et comment prioriser lorsque le patient arrive en consultation avec une maladie chronique et une maladie aigüe?
Ou plusieurs maladies chroniques?

La proposition pédagogique destinée aux internes de médecine générale de 8ème année se décline en deux phases pédagogiques :

Une première phase en ligne à partir de contenus co-conçus entre médecins généralistes et patients impliqués au CI3P, qui se conclut par un travail préparatoire à partir d’une situation clinique rencontrée, une autoévaluation des apprentissages et une évaluation de la séquence pédagogique proposée

Une seconde phase de quatre heures en présentiel (1), avec des moments en grand groupe et des analyses de cas rencontrés par les étudiants dans le cadre de leurs expériences cliniques en petits groupes. Chaque étudiant est encadré par un tandem médecin enseignant-patient formateur selon une approche de pédagogie inversée.

Ce séminaire est proposé à 70 étudiants par promotion de l’enseignement en médecine générale du Département d’Enseignement et de Recherche en Médecine Générale (DERMG).

(1). Excepté en 2020 du fait de la tenue du séminaire en période de confinement

RETInES

Un consortium de recherche interdisciplinaire a accueilli lors de sa constitution l’équipe de direction du CI3P et s’et ainsi constitué en équipe interdisciplinaire en partenariat avec le patient, RETInES.

RETINES est un des laboratoires de recherche de l’École Universitaire de Recherche Écosystèmes des Sciences de la Santé HEALTHY de l’Université Côte d’azur

David Darmon, professeur de médecine générale coresponsable de l’axe Education de RETInES et codirecteur médecin du CI3P a présenté à l’automne 2020 ce groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s lors des journées internationales 2020 sur le partenariat de soin avec le patient

RETInES pour Risques, Epidémiologie, Territoire, INformation, Education, Santé fonctionne en 2020 sur la base de la direction de travaux de recherche des étudiants encadrés.

C’est ainsi que fin 2020, 4 thèses de doctorat en médecine générale ont intégré dans leur jury de soutenance un patient, le codirecteur patient du CI3P. Le thème de recherche sondait les différents public amené à fréquenter pour une raison ou une autre, les Infirmières de pratiques avancées, nouveau métier de la santé en France. D’autres patients mobilisés par le CI3P ont été impliqué, tant dans la révision de questionnaires d’entretien et de demande de consentement que dans certains entretiens.

D’autres thèses de médecine générale impliquent des patients comme celle par exemple relié à la recherche financée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ApiApps au cours de laquelle de patients évaluent des applications mobiles de santé en miroir d’évaluation de médecins généralistes. Une thèse qui est prévue pour être soutenue en 2021.

D’autres thèses auprès des autres disciplines présentes devraient être initiées prochainement.

Depuis la création de RETInES, Pascal Staccini, professeur des Universités à la faculté de médecine de l’Université Côte d’Azur – Praticien Hospitalier, Responsable du Département d’Information et d’Informatique Médicale (DIIM) du CHU de Nice et Co-Fondateur de SeGaMe, avec la participation de Luigi Flora et David Darmon du CI3P ont proposé les base de ce qui pourrait être un curriculae numérique au cours de la formation médicale à la conférence des doyens de facultés de médecine de France

Infothèque multimédia

Avez-vous déjà entendu parler de patient partenaire…?

Un prix de l’innovation pédagogique en formation tout au long de la vie

Capsule audiovisuelle qui présente la formation à l’art du soin en partenariat avec le patient primé en 2010 comme innovation pédagogique en formation tout au long de la vie par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
David Darmon, professeur de médecine générale, codirecteur médecin du CI3P, développe la perspective médicale qui nécessite l’approche du partenariat de soin avec le patient, dans l’enseignement, le soin et les milieux de soins, et la recherche, le 4 décembre 2020
Luigi Flora, codirecteur patient du CI3P présente une généalogie de la mobilisation des patients contemporains lors d’un webinaire organisé par le groupe de recherche CHERPA, en novembre 2020
Lors de la conclusion du colloque « De l’éducation thérapeutique au partenariat patient les nouveaux modèles » organisé le 6 novembre 2020 en prolongement de la recherche Européenne INTERREG APPS (Approche patient partenaire de soin) au CHU de Nancy par les équipes membres de la recherche Européenne, il a été demandé à Luigi Flora, codirecteur patient du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) de tracer, identifier les perspectives. C’est ce que cette intervention filmée propose
Le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), une entité au sein même d’une faculté de médecine, codirigée par un médecin et un patient pour accompagner le développement du partenariat dans l’enseignement, les soins et la recherche. Une communication présentée lors du 1er colloque internationale sur le partenariat de soin avec le patient en France en 2019
Le consortium de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s RETInES présenté par le professeur David Darmon, codirecteur patient du CI3P, directeur du département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG) et vice président de l’Université Côte d’azur
Le groupe de recherche interdisciplinaire ne partenariat avec le.s patient.s CHER-PA (CHERPA) présenté par Adriaan Barbaroux, médecin généraliste enseignant chercheur au département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG) de la faculté de médecine de l’Université Côte d’azur et Eric Balez, patient partenaire d’enseignement et de recherche au CI3P et membre de l’association François Aupetit (AFA), tous deux membre de CHER-PA
Communication d’un tandem médecin-patient du CI3P, Jean-Michel Benattar et Thomas Chansou d’une séquence pédagogique d’éducation médicale à destination des externes et internes de médecine s’appuyant sur l’art et l’expérience patient, de la conception à la réalisation, à travers une méthodologie de travail selon une assise conceptuelle
RENCONTRES DU CENTRE D’INNOVATION DES USAGES EN SANTÉ
Mieux vivre sa maladie – CIUS | Table ronde n°4 : EMPOWERMENT DES PATIENTS ET CONCLUSION
Commet développer la culture du partenariat de soin avec le patient, entretien
1ère émission régulière dédié au partenariat dans un média grand public,
lancement le 15 septembre 2020
Les belles soirées Direction Collaboration et Partenariat Patient de la faculté de médecine de l’Université de Montréal – Vincent Dumez présente aux patients partenaires – Retour aux sources: recrutement et compétences des patients
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MMC_ChhaineYoutube_logo.jpg.
La chaine d’éducation populaire de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC)

Webinaire en série

Les nouvelles figures
du patient contemporain, avec lui

Prochaine session le jeudi 18 mars 2021, à 18 heures 30, en prolongement des sessions précédentes des 12 novembre, lundi 07 décembre 2020, des 14 janvier et 18 février 2021…

Accès libre sur inscription

Les précédentes interventions
sont accessibles ci-dessous

Jérôme Zanelli est un slameur qui socialise son art en tant qu’éducateur dans le cadre, entre autre d’ateliers d’écriture. C’est également un proche qui écrit sur la vie avec la maladie et les impacts et représentations qu’elle véhicule dans sa famille et au delà
Olivier Balez, et illustrateur et créateur de bandes dessinées. Il est également le frère dEric Balez, patient vivant avec une maladie chronique qui socialise ses acquis de al vie avec la maladie, un proche contemporain et patient contemporain

Dans le cadre de nos activités de partenariat, nous avons décidé de permettre d’évaluer au delà du discours comment est répartie la parole de tous les événements proposés. Voici donc quelle est la répartition de ce webinaire à partir de ce qui est déjà programmé :


Eric Balez, patient expert en ETP Membre de l’AFA et patient formateur et cochercheur
avec CHERPA dans le cadre des activités du CI3P présente ses réalisation et action au service de l’intérêt général
Thomas Chansou, réalisateur et patient formateur impliqué avec le CI3P, ayant été invité à présenter son film à la leçon inaugurale de la faculté de médecine côte d’azur en 201ç et Jean-Michel Benattar, médecin gastro-enterologue, fondateur de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC) et codirecteur opérationnel du CI3P nous présentent comment devenir partenaire par le récit

Après la première session du 12 novembre 2020 que vous pouvez retrouver ci dessous

Luigi Flora, patient chercheur, docteur en sciences sociales, codirecteur patient du CI3P, coordinateur du partenariat avec les personnes à l’épreuve de psychotraumatisme.s au Centre National Ressources et Résilience (CN2R)

————————————————————————————————————–

Prochaine session le 7 décembre 2020

Emmanuelle Jouet, co-autrice avec Luigi Flora et Olivier Las Vergnas d’une note de synthèse, publiée il a 10 ans sur la construction et la reconnaissance des avoirs des patients, nous présente le paradigme du rétablissement dans le champ de la santé mentale qu’elle décrit comme une réelle révolution
Guillaume Marquis, sociologue de l’Université Saint-Louis a Bruxelles en Belgique nous éclaire de sa perspective sociologique sur ce qui se joue au 21ème siècle dans la relation dans le champs de la santé mentale

ACCES LIBRE,  INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Et en 2021; le jeudi 14 janvier

Eric Balez, membre de l’AFA qui y a coordonné le programme national d’éducation thérapeutique du patient (ETP), intervenant en tant que patient formateur et patient cochercheur au coeur de CHERPA et du Centre d’innovation du partenariat avec les patients et le public présente la large palette d’activités au cours desquelles il socialise ses savoirs dans l’intérêt général

Patient-expert, patient-pair, patient-partenaire, patient-chercheur, patient sentinelle, patient-témoin, patient-formateur… sont autant de dénominations pour désigner les nouvelles figures qu’incarnent de plus en plus de patients contemporains dans le contexte émergent de ladite « démocratie en santé ».

Si chacun de ces nouveaux acteurs du champ de la santé se distingue par des singularités et caractéristiques qui lui sont propres en termes de statuts et de fonctions, ce qui les rassemble est la reconnaissance de savoirs et compétences issues du vécu avec la maladie. L’analyse de ces savoirs et compétences – savoirs, savoir-faire, savoir-être, faire-savoir, savoir-analyser…- et de leurs implications individuelles et sociales ont fait l’objet de nombreuses recherches en sciences sociales depuis au moins deux décennies, que ce soit dans les domaines du soin, de la formation ou de la recherche.

Dans le cadre de cette journée d’étude, nous proposons de croiser les regards sur ces nouvelles figures du patient en donnant la parole non seulement aux chercheurs (médecins, anthropologues, psychologues…) mais aussi à des patients (-experts, -partenaires,…) investis dans les domaines du soin, de la recherche et/ou de la formation ainsi qu’à des acteurs qui oeuvrent à leur reconnaissance institutionnelle.

L’objectif de cette journée est de promouvoir et renforcer la recherche en santé sur le modèle du partenariat-patient au sein de l’université Côte d’Azur.

PROGRAMME

Jeudi 12 novembre 2020, de 17h00 à 17h45
Fabienne Hejoaka, anthropologue, chercheure-patiente, LPED-IRD.
« Faire de sa maladie son objet de recherche : Regard auto-ethnographique et critique d’une chercheure-patiente« .
De 17h45 à 18h30 : Luigi Flora, Chercheur-patient en sciences de l’éducation, CI3P, CN2R, DCPP, « Des patients mobilisant leurs savoirs pour leurs soins à ceux mettant leurs compétences au service de l’intérêt général« 

Lundi 07 décembre 2020 de 17h00 à 17h45
Emmanuelle Jouet, Chercheuse. Centre de recherche en santé mentale, et sciences humaines et sociales, GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences. « Partenariats en actes: une approche en santé mentale« 
De 17h45 à 18h30 : Nicolas Marquis, sociologue, Université Saint-Louis, Bruxelles. « Patient, soignant, chercheur en santé mentale : un point commun inattendu – expériences d’une enquête de terrain« .

Jeudi 14 janvier 2021 de 17h00 à 17h45
Eric Balez, patient-expert, Association Crohn RCH France, CI3P, « Le patient partenaire au centre du système de santé« .
De 17h45 à 18h30 : Jean-Michel Benattar, médecin gasto-entérologue, DU Arts du Soin en partenariat avec le patient, CI3P, et Thomas Chansou Cinéaste, patient-partenaire, CI3P. « Etre, devenir patient.e partenaire à travers les récits artistiques de soi« .

Laboratoire organisateur : LAPCOS et son nouveau groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s CHERPA

Partenaires : MSHS de Nice, FRIS, CI3P, DERMG

Contact

En savoir plus sur CHERPA

DU de pédagogie médicale…

et en sciences de la santé par la simulation  ouvert au partenariat de soin avec le patient et aux apprentissages pédagogiques avec des patients partenaires

Depuis 2018, l’équipe qui codirige actuellement le Centre d’innovation du partenariat avec les patients et le public (CI3P) anime une session de cette formation à la pédagogie en sciences de la santé largement orientée vers la « simulation », que nous préférons nommer  « mise en situation » (1).

Une formation qui passe également en revue les ECOS (les examens cliniques objectifs et structurés, une étape majeure du changement à venir des études médicales suite à la loi Santé 2022).

Le CI3P est également en mesure aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire de co-concevoir avec des patients partenaires des scénarii et sur la région de mobiliser des patients partenaires d’enseignement, des patients formateurs pour permettre des mises en situations cliniques et/ou éthiques d’apprentissage.

Notes et références bibliographiques

(1). L’étymologie du terme « simulation » ramenant à feindre, ce que nous ne souhaitons pas initier en curriculum caché (Hafferty, 1998 (2); Mahood, 2011 (3)), nous lui préférons en effet l’expression «mise en situation».

(2). Hafferty FW. (1998). Beyond curriculum reform: confronting medicine’s hidden curriculum. Academic Medicine; N° 73:403-407.

(3). Mahood SC. (2011). Formation médicale : Prenez garde au curriculum caché. Canadian Family Physician, N° 57:e313–e315.

La revue semestrielle

La revue semestrielle, créée au printemps 2020 en prolongement du 1er colloque International sur le partenariat de soin avec le patient en France organisé à Nice par le Centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public et l’association Citoyenne Maison de la Médecine et de la Culture (MMC) à l’amphithéâtre du Galet de l’Hôpital Pasteur2 du CHU-GHT des Alpes- Maritimes et à la faculté de médecine de l’Université Nice Sophia-Antipolis devenue Université Côte d’Azur au 1er janvier 2020, continue de renforcer son assise.

Après la sortie du Numéro 1 consacré à des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque de l’automne 2019, la revue a reçu son immatriculation internationale (Numéro ISSN 2726-484X) et a constitué le comité scientifique d’où seront mobilisés les évaluateurs et réviseurs des articles soumis à la revue.

Ce comité est un mixte de personnalités ayant posé leur candidature et de membres pressentis par l’équipe du CI3P pour leurs actions, analyses, au sujet du partenariat de soin avec le patient ou de toute autre forme d’implication des patients. Voici donc présenté ci-dessous, le comité scientifique qui reste susceptible d’être enrichi par de nouvelles candidatures.

—————————————————————————————————————–

L’appel à proposition d’articles du N°3, prévu pour publication à l’automne 2021 propose aux communicants du 2ème colloque international sur le partenariat de soin avec le patient des 25 et 26 février 2021 de soumettre des articles d’un format maximum de 3 500 mots, bibliographie non comprise. Les articles seront précédés des résumés contenant les mots-clés et pourront être également proposés en anglais.

Les propositions d’articles peuvent être déposées en format textes en cliquant ici.

Chaque article sera évalué au fil de l’eau par deux membres du comité scientifique. Les propositions d’articles de congressistes non communicants sont également acceptés car l’appel à communication par article est et reste ouvert pour ce numéro 3 ou pour le suivant.

Téléchargez l’appel à soumission de communication

—————————————————————————————————————–

Le N°2 de la revue, prochain numéro de cette nouvelle vitrine du partenariat de soin avec le patient était prévu pour l’automne 2020. Cependant le contexte pandémique a eu un impact sur sa production. le prochain numéro devrait donc être publié d’ici la fin de l’hiver 2020/2021, courant mars à partir d’articles prolongeant les communication du 1er colloque sur la place du patient au 21ème siècle à l’ère du partenariat

Les propositions d’articles peuvent être déposées en format textes au fil de l’eau en cliquant ici

Le format accepté est de 3 500 mots par article dans le corps de texte, bibliographie non comprise.

Ils seront précédés des résumés contenant les mots-clés qui pourront être également proposés en Anglais.

Les articles peuvent être précédés ou complétés par une communication aux prochaines journées internationales sur le partenariat de soin avec le patient organisées les 28 et 29 septembre 2020 en visioconférences

—————————————————————————————————————-

LE COMITE SCIENTIFIQUE DE LA REVUE

Philippe Anhorn, MPA, DBA©, directeur du Réseau Santé Région Lausanne (RSRL), Canton de Vaud, Suisse.

Jean-Michel Benattar, Médecin (gastro-enterologue libéral), fondateur de la Maison de la Médecine et de la Culture et codirecteur opérationnel du CI3PFrance.

Alexandre Berkesse, MsC. management, Doctorant en philosophie, chef de projet au CAPPS Bretagne et coresponsable de l’option fondement du partenariat de soin avec le patient de la maitrise recherche, DCPP, Université de Montréal, France/Québec.

Marie-Pierre Codsi, médecin de famille, MsC. en psychopédagogie et andragologie, conseillère à la Direction Collaboration et Partenariat patient de la faculté de médecine de l’Université de Montréal (DCPP), responsable du développement académique au Centre d’Excellence du Partenariat avec les Patients et le Public (CEPPP) au centre de recherche du CHUM, centre Universitaire hospitalier francophone de Montréal, Québec, Canada.

David Darmon, Docteur et HDR de médecine générale, Codirecteur médecin du CI3P, directeur du DERMG, faculté de médecine, chercheur RETInES (Risques-Epidémiologie-Territoire-INformation-Education-Santé), vice-président Université Côte d’Azur. France.

Jean-Baptiste Faure, patient, président de Savoirs patients, docteur en neurosciences, Toulouse, France.

Luigi Flora, docteur en sciences de l’éducation, Cofondateur du modèle de Montréal, codirecteur patient du CI3P, coordinateur du partenariat avec les personnes à l’épreuve de psychotraumatisme.s du CN2R, chercheur RETInES , Université Cote d’Azur, France.

Eve Gardien, docteur en sociologie, maître de conférences des universités (MCF), sociologie,  laboratoire Espaces et SOciétés (ESO UMR 6590), Université Rennes 2, coordinatrice de la recherche action Ex-pair., France.

Arnaud Halloy, docteur en anthropologie, maître de conférences des universités (MCF) en cours d’Habilitation à diriger des recherches (HDR), Laboratoire LAPCOS, groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le patient CHERPA membre du Comité de Pilotage (COPIL) du CI3P, Université Côte d’Azur, France.

Aline Lasserre Moutet, Msc sciences de l’éducation, coordinatrice du Centre hospitalo-universitaire d’éducation thérapeutique du patient, Hôpitaux Universitaires de Genève, Suisse.

Benoit Pétré, docteur en santé publique, Coordinateur du projet Européen Interreg patient partenaire, Université de Liège, Belgique.

Marie-Pascale Pomey, Médecin, professeure de santé publique, Codirectrice du CEPPP, titulaire chaire de recherche en évaluation des technologies et des pratiques de pointeQuébec, Canada.

——————————————————————————————————————

Le format accepté à été de 3 500 mots par article dans le corps de texte, bibliographie non comprise.

Ils seront précédés des résumés contenant les mots clés qui pourront être également proposés en Anglais.

Les articles peuvent être précédés ou complétés par une communication aux prochaines journées internationales sur le partenariat de soin avec le patient organisées les 28 et 29 septembre 2020 en visioconférences

Si les prochains numéros pourront avoir des thématiques définies, ce n’est pour le moment pas d’actualité.

————————————————————————————————————-

BIBLIOGRAPHIE NON EXHAUSTIVE DES MEMBRES DU COMITE SCIENTIFIQUE

Anhorn P., Chinet M., Devaux L. (2019). « Le projet anticipé des soins – Un PAS du réseau vers le partenariat », in, Contribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 192-204.

Benattar J.-M., Flora L. (2019).  » Philippe Barrier, autonormativité et créativité : la leçon du handicap », dans l’ouvrage (Dir. Cabral M., Mamzer M.-F.). Médecins, soignants, osons la littérature : un laboratoire virtuel pour la réflexion éthique. Editions Sipayat, pp. 30-32.

Boivin A., Flora L., Dumez V., L’Espérance A., Berkesse A., Gauvin F.-P. (2017). « Transformer la santé en partenariat avec les patients et le public : historique, approche et impacts du “modèle de Montréal”. In « La participation des patients » « vol. 2017, Paris : Editions Dalloz, pp. 11-24.

Codsi M.-P. (2020). Les coulisses du partenariat patient : Comment le partenariat avec les patients change l’identité des professionnels de la santé ? Département de psychopédagogie et d’andragogie. Faculté des sciences de l’éducation / Faculté de médecine, Université de Montréal.

Fauré S. (2020). Initiative d’un kinésithérapeute libéral, spécialisé en neuro-éducation à la suite du confinement et analyse patient, Site internet univercite.eu.

Flora L., Darmon D., Benattar J.-M. (Dir.), (2020). La revue sur le partenariat de soin avec le patient : Analyses, N°1, le centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université Côte d’Azur.

Flora L., Darmon D. Benattar J.-M. (Coord.).(2019), Contribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur.

Flora L. (2019). « Quand l’épreuve singulière de la vie avec la maladie devient processus de transformation d’un système de santé », in Chemins de la formation, Hors série, Vivre la maladie, entre épreuves, récits et histoire, pp.116-129.

Flora L. (2017). Le partenariat patient : un nouveau modèle relationnel », Perspectives et Solidarités Sociales, N° 250, pp.54-55

Flora L., Berkesse A., Payot A., Dumez V., Karazivan P. (2016), « L’application d’un modèle intégré de partenariat patient dans la formation des professionnels de la santé : vers un nouveau paradigme humaniste et éthique de co-construction des savoirs en santé », Le Journal International de Bioéthique et d’éthique des sciences, volume 27, N° 1, pp. 59-72.

Flora L., Karazivan P., Dumez V. Pomey M.-P., (2016). « La vision « patient partenaire » et ses implications : le modèle de Montréal. », La revue du praticien, avril 2016, Tome 66, N° 4, pp. 371-375.

Flora L. (2016)., « Le savoir des malades à travers un référentiel de compétences « patient » utilisé en éducation médicale », La recherche en éducation, N°15, pp. 59-75.

Flora L. (2015), Un référentiel de compétences de patient : pour quoi faire ? Du savoir expérientiel des malades à un référentiel de compétences intégré : l’exemple du modèle de Montréal, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

Flora L. (2015), Un référentiel de compétences de patient : pour quoi faire ? Du savoir expérientiel des malades à un référentiel de compétences intégré : l’exemple du modèle de Montréal, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

Flora L., Lebel P., Dumez V., Bell C., Lamoureux J., Saint-Laurent D. (2015). « L’expérimentation du Programme partenaires de soins en psychiatrie : le modèle de Montréal ». Santé mentale au Québec, Vol. XL, N°1, Printemps 2015, pp. 101-118

Flora L. (2015), Le patient formateur : nouveau métier de la santé ? Comment les savoirs expérientiels de l’ensemble des acteurs de santé peuvent relever les défis de nos systèmes de santé, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

Flora L., Jouet E., Las Vergnas O. (2014), « Contribution à la cartographie des publications établissant le fait social de la reconnaissance des savoirs des malades », dans, (Coord. : Jouet E., Las Vergnas O., Noel-Hureaux E.), Nouvelles interventions réflexives dans la recherche en santé : du savoir expérientiel des malades aux interventions des professionnels de santé, Paris, Archives contemporaines, pp. 235-236

Flora L. (2013), « Savoirs expérientiels des malades, pratiques collaboratives avec les professionnels de santé : état des lieux. »,  Éducation permanente. 2013 ; N° 15: pp.59-72.

Jouet E., Las Vergnas O., Flora L. (2012), « Priznavanje izkustvenega znanja bolnikov in bolnic – pregled stanja », Socialno delo, Vol. 51, 2012, Université de Lubjana, pp. 87-99.

Flora L. (2010), « Le patient formateur auprès des étudiants en médecine : un concept effectif », Revue Générale de Droit Médical, N° 34, mars 2010, pp.115-135

Jouet E., Flora L., (2011). « Empowerment et santé mentale : le contexte et la situation en France », La santé de l’homme, Paris, INPES, N° 413, mai juin 2011, pp. 12-15.

Jouet E., Flora L. (Coord.) (2010), Usager-expert : La part de savoir des malades dans le système de santé, Pratiques de formation : Analyses, N°58/59 (2010), Saint-Denis, Université Paris 8.

Jouet E., Flora L., Las Vergnas 0. (2010). « Construction et Reconnaissance des savoirs expérientiels ». Note de synthèse du N°, Pratique de formation : Analyses, N°58/59, Saint Denis, Université Paris 8, pp. 13-94.

Gardien E. (2019), Les savoirs expérientiels : entre objectivité des faits, subjectivité de l’expérience et pertinence validée par les pairs, revue Vie Sociale, n°25-26, Erès, avril 2019, pp. 95-112.

Gardien E. Jaeger M. (2018). L’implication citoyenne dans la recherche. France : Erès.

Gardien E. (2018), De l’utilité des groupes de pairs pour produire des savoirs fondés sur l’expérience : l’exemple des entendeurs de voix, Participations – revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, n°22, 2018/3, pp. 29-51

Ghadiri D. P. S., Flora L., Pomey M.-P. (2017). « Le virage patient partenaire de soins au Québec. Reconfiguration de l’exercice du pouvoir médical et lutte pour de nouvelles subjectivités. In « La participation des patients« , Paris : Editions Dalloz, pp. 25-36.

Nagels M., Lasserre Moutet A. (2013), « Réflexions critiques sur la conception d’un référentiel de compétences en éducation thérapeutique », Recherches et éducations, N°6, pp. 99-115.

Ortiz Halabi A., Scholtes B., Voz B. , Gillain N., Durieux N. , Odero A., Baumann M. , Ziegler O. d , Gagnayre R. , Guillaume M., Bragard I., 1 , Pétré B.  (2019). “Patient participation” and related concepts: A scoping review on their dimensional ». Patient Education and Counseling, Vol. 103, Issue 1, 2020/01, pp. 5-14.

Pétré B., Scholtes B., Voz B., Ortiz I., Gillain N., Husson E., Guillaume M., Bragard I., Consortium APPS (2019) « L’Approche Patient Partenaire de Soins en question ». Rev Med Liege 2018; N°73 : V.12, pp. 620-625

Pomey, M-P., Morin, E., Nault, C., Clavel, N., Beaumont, M., D’Amour, M. (2017). «Engager les patients à tous les niveaux de gouvernance : l’exemple du CIUSSS de la Mauricie-et-du-centre-du Québec», Le Point en Santé et Services Sociaux : 12 (4), pp.12-17.

Pomey M.-P., Flora L., Karazivan P., Dumez V., Lebel P., Vanier M.-C., Débarge B., Clavel N., Jouet E. (2015), « Le « Montreal model » : enjeux du partenariat relationnel entre patients et professionnels de santé », Santé publique, France, Vol. 27, N°1 Supplément, Janvier-février, pp.41-50.

Pomey M.-P., Ghadiri D. P., Karazivan P., Fernandez N., Clavet N. (2015), «  Patients as partners : a qualitative study of patients engagement in their health care : patients as Partner in their health care », Plos one, PLOS ONE | DOI:10.1371/journal.pone.0122499 April 9, 2015.

Pomey MP, Hihat H, Néron, A, Khalifa M, Dumez V, Lebel P (2015), « Patient partnership in quality imrovement of healthcare services : patients’ input and challenges faced », Patient Experience Journal, Vol. 2, Issue 1, Spring 2015, pp. 29-42.

Vanier M.-C., Flora L., Lebel P., (2016). « Un professionnel de santé qui exerce une pratique collaborative en partenariat avec le patient », in (Dir. Pelaccia T.) Comment [mieux] former et évaluer les étudiants en médecine et en sciences de la santé, Bruxelles, De Boeck, pp.74-104.

Vanier M.-C., Flora L., Dumez V. (2014), « Dal Paziente “esperto” al “paziente Formatore : l’esempio dell’Università di Montreal », in (Dir. M.-S. Padula, G. Aggazzotti), Manuale per il docente di medicina generale : comme insegnare la medicina generale nelle cure primarie, Facoltà di Medicina e Chirurgia di Modena, Italia, pp. 149-168.

E-ETP, nouvelle perspective?

Le Centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public (CI3P) a été à l’écoute de l‘impact de la pandémie sur les soins des personnes qui vivent avec une ou des maladies chroniques.

Dans le cadre des impacts, il a été décidé de proposer un cycle de visioconférences, respectant ainsi les mesures de distanciation encore en cours actuellement sur le territoire.

La première de visioconférences régulières a été organisée le jeudi 28 mai au matin sur l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) dans les réseaux numérique. Cette 1ère conférence a pris pour exemple une plateforme créée et animée par une association de patients, l’association François Aupetit (AFA), à partir de l’expérience d’un patient formateur et cochercheur du CI3P, qui est également membre de cette association.

Nous avons malheureusement eu un problème technique et s’il nous a fait perdre l’enregistrement de cette première session nous avons tenté de reconstituer sans l’assistance le contenu, raison pour laquelle certains propos manque de dynamique et de spontanéité d’une part, et, n’avons pas les échanges et donc réponses à un certain nombre de questions que vous pouvez vous posez et qui ont pu l’être durant la session, d’autre part.

Enfin, car l’image ne le fait pas apparaitre, la diapositive de contexte pandémique et de ses conséquences a pour auteurs Enguerrand Habran, directeur du fonds recherche et innovation de la Fédération Hospitalière de France (FHF) et Luigi Flora.

En effet, ce sujet apparait, plus au sortir du confinement qu’avant le début de la pandémie en France depuis que le Covid-19 intéressé les réseaux et établissements de santé. Elle est sans doute le fruit de la réorganisation des services et la mobilisation des professionnels de santé pour faire face aux patients atteints de Covid-19 ? Une rupture de soin de nombre de personnes vivant avec une ou des maladies chroniques en sont certainement la conséquence.

Or, la plateforme d’E-accompagnement (Monboussin et Al, 2019) [1], élaborée au sein de la plate forme MICI Connect présentée lors du colloque intéresse actuellement des services hospitaliers et réseaux de soins.

La session a été coorganisée par la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), le CI3P, l’AFA et la société française de pharmacie clinique (SFPC). Introduite par la codirection du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Eric Balez, membre de l’AFA, diplômé en ETP, patient formateur et co-chercheur avec le CI3P a présenté le site Internet MICICONNECT (Balez, 2019) [3] dans lequel est développé l’e-ETP telle que proposée par l’AFA. Cette présentation fut suivie d’une trentaine de minutes de questions et réponses, d’un temps dévolu aux échanges avec les participants avant que Luigi Flora, codirecteur patient du CI3P de conclu par une synthèse la session .

Références bibliographiques

[1] Monboussin S., Balez E., Devos C., Vié A., Association François Aupetit (AFA), (2019). « Projet d’e-ETP sur la plateforme MICI Connect », inContribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 282-305.

[2] L’UniverCité du Soin est une utopie du soin dans toutes les strates de la cité portée par le CI3P et l’association citoyenne d’éducation populaire en santé avec laquelle les activités proposées aux citoyens sont imbriquées depuis leur origines. Elle s’anime autour de multiples activités dont la majorité sont menées conjointement, dont la dernière nouvelle strate est l’alliance sans frontières sur le partenariat créée à l’occasion du 1er colloque international sur le partenariat de soin avec le patient en France organisé en 2019 à Nice par la MMC et le CI3P.

[3] Balez E. AFA. (2019). « Plateforme MICI Connect », in Contribution à l’état de l’art :  Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 206-241.

La recherche

Parmi les patients partenaires, certains participent à des projets de recherche nécessairement pour le moment exploratoire dont voici les premières pistes ciblées

  1. Implication de patient(s) dans l’accompagnement de thèse de médecine générale de concert avec le thésard et le directeur d’étude :
  • Un travail exploratoire est en cours avec une patiente co-chercheure, diplômée en 2019 du DU Art du Soin en Partenariat avec le patient, sur ce qui pourrait prendre la forme d’une « biblio-thérapie « .
  • Une thèse de médecine générale a mobilisé des patients impliqués au CI3P dans le cadre d’une recherche sur la perception de la population, des patients et des médecins généralistes sur les infirmières de pratiques avancées (IPA), quatre thèses croisées sur ce sujet ont été soutenues avec succès en décembre 2020. Un travail disponible sur demande.
  • Une thèse de médecine générale mobilise des patients impliqués au CI3P dans le cadre d’une évaluation d’applications mobiles, à partir d’une grille d’évaluation validée et en objectif secondaire évalue le degré de pertinence de la grille validée (dans le cadre d’une recherche de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), recherche en cours
  • Une piste développée à partir des savoirs expérientiels d’un patient-partenaire co-chercheur ayant adapté son environnement numérique lui permettant l’autogestion d’une de ses maladies chronique à travers la réalisation de courbes de constantes relevées par objets connectés vendus en discount aux normes Européennes à donner lieu une première phase d’étude de faisabilité a été réalisée en 2020; Cette recherche n’est à ce jour plus développée
  • Une première soutenance de thèse en médecine générale avec un patient chercheur titulaire d’un doctorat au sein du jury en 2020

2. Une recherche exploratoire est menée au sein du service d’évaluation et de traitement de la douleur des hôpitaux du CHU de Nice. Elle s’organise avec l’équipe du service, des chercheurs anthropologues et psychologue du LAPCOS (laboratoire d’anthropologie et de psychologie clinique, cognitive et sociales de l’Université Côte d’Azur, deux patients partenaires co-chercheurs du CI3P ( voir 3) et un médecin généraliste.

3. Le CI3P et le département d’enseignement et de médecine générale (DERMG) sont impliqués dans une recherche financée par l’Agence nationale de la Recherche (ANR) dans l’évaluation et la mise en plate forme numérique de chabots et applications mobiles digitales utiles dans le cadre de la médecine générale, à la relation médecin-patient. Les chabots et applications sont évaluées d’ici septembre 2021 par des tandems médecin-patient.

4. Une étude de faisabilité concernant l’adaptation d’un patient partenaire co-chercheur de son équipement d’objets connectés d’auto-mesure de constantes utiles dans l’auto-mesure de patients atteints de la Covid-19.

5. Des patients et un médecin généraliste participent au groupe CHERPA* au sein du LAPCOS, un groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s avec production de deux articles en 2020, l’un francophone, l’autre anglophone en cours de publication (1), tous deux rédigé durant le confinement de la pandémie actuelle. En 2021, un autre article a été commandé sur les perspectives croisées d’un an de pandémie

Présentation du groupe de recherche
interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s CHERPA

6. Une seconde équipe interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s s’est constituée avec le CI3P, RETInES (Risques, Epidémiologie, Territoire, Information, Education Santé, le CI3P étant principalement responsable de l’axe Education ( formation).

Présentation du groupe de recherche
interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s RETInES

7. Les membres du CI3P, codirecteurs et patients partenaires sont impliqués dans les conseils scientifiques :

8. Un membre du CI3P a membre du jury décernant des prix d’innovations santé par la Fédération Hospitalière de France (FHF)

* CHERPA groupe de recherche associant CHErcheurs et PAtients

(1). Faure S., Halloy A., Karcher B., Flora L., Colazzo G., Barbaroux A., Balez E., Bonardi C. « Polyphonies sur les enjeux du partenariat patient au temps du COVID-19, Revue de Neuropsychologie, Neurosciences Cognitives et Cliniques, V. 12, N° 2, Avril-mai-juin 2020, pp. 232-237.

La revue « le partenariat de soin avec le patient : analyses »

6 mois après le lancement d’un cycle de congrès international sur le partenariat de soin avec le patient initié à Nice en octobre 2019 dont  la seconde rencontre est prévue les 16 et 17 septembre prochain à Toulouse 2020, la première revue dans ce domaine voit le jour.

Ce premier numéro, publié pour le moment en version numérique au vu de l’impact de la pandémie Covid-19 auprès de nos populations, sur nos organisations et la société, est maintenant disponible. Il vous est, dès à présent, possible de le feuilleter en ligne ou de le télécharger.

Nous avons décidé de le publier, avec des aménagements de circonstances, comme vous pourrez le lire dans ce numéros. Ce premier numéro qui propose des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque des 14 et 15 octobre 2019, et donc communiquée après supervision du conseil scientifique du colloque.

Cette revue sera semestrielle et recueillera des articles, après sélection d’un comité scientifique approfondissant les connaissances du partenariat de soin avec le patient dans l’enseignement, les soins et la recherche, tant à des niveaux micro (clinique), méso (services, réseaux et organisation) que macro (politique de santé…).

Vous souhaitant bonne lecture!

Le N°1 de la revue  » Le partenariat de soin avec le patient : Analyses »

6 mois après le lancement d’un cycle de congrès international sur le partenariat de soin avec le patient initié à Nice dont la seconde rencontre initialement prévue les 16 et 17 septembre 2020 à Toulouse et reportée au premier semestre 2021, la première revue dans ce domaine voit le jour.

Ce premier numéro, publié pour le moment en version numérique au vu de l’impact de la pandémie Covid-19 auprès de nos populations, sur os organisations et le société, est maintenant disponible. Il vous est, dès à présent, possible de le feuilleter en ligne ou de le télécharger .

nous avons décidé de le publier, avec des aménagements de circonstances, comme vous pourrez le lire dans ce numéros. Ce premier numéro qui propose des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque des 15 et 16 octobre dernier, et donc communiquée après supervision du conseil scientifique du colloque. Son numéro de référence est ISSN 2726-484X, référence internationale sous la responsabilité en France de la Bibliothèque nationale de France, dite BNF.

Cette revue sera semestrielle et recueillera des articles, après sélection d’un comité scientifique approfondissant les connaissance du partenariat de soin avec le patient dans l’enseignement, les soins et la recherche, tant à des niveaux micro (clinique), méso (services, réseaux et organisation) que macro (politique de santé…).

Vous souhaitant bonne lecture!