MSP et CPTS

Résumé de ce que comporte cette page : Cette page propose quelques explications et à travers certains éclairages sur les possibles implantations de partenariat de soin avec les patients et le public dans les maisons de santé (MSP) et communautés pluri-professionnelles de Territoriales de Santé (CPTS) enrichies d’illustration des actions déjà mises en oeuvre par le biais de capsules résultant d’entretiens de patients partenaires mobilisés et autres médiatrices de santé susceptibles d’inspirer des équipes en place ou en cours de création de tels dispositifs

Introduction : Depuis le début de cette année 2021 est lancé un projet activement réfléchi depuis l’automne 2020 d’accompagnement des maisons de santé pluri professionnelles et communautés professionnelles de territoire (CPTS) de la région vers le partenariat de soin avec le patient.

Alors que nous préparons le contexte avec les médecins généralistes du département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG), les premiers patients qui permettraient d’accompagner sur sites sont actuellement rencontrés et les premières initiatives mises en oeuvre.

INFOS +

Qu’est ce qu’une maison de santé ?

Les maisons de santé sont des structures pluri professionnelles dotées de la personnalité morale et constituées entre professionnels médicaux, auxiliaires médicaux ou pharmaciens.

Les professionnels de santé qui exercent en leur sein (essentiellement des professionnels libéraux) doivent élaborer un projet de santé attestant de leur exercice coordonné. Les maisons de santé sont appelées à conclure avec l’agence régionale de santé un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens préalablement à tout versement d’une aide financière par l’agence.

En juin 2021, 1889 maisons en fonctionnement et 366 maisons en projets étaient recensées. Pour plus d’information cliquez ici

Qu’est ce qu’une Communauté Pluridisciplinaire de Territoire de Santé (CPTS) ?

Une CPTS est une nouvelle forme d’exercice coordonné proposée aux professionnels de santé. À l’échelle d’un territoire défini, elle vise notamment à mieux organiser les parcours des patients. Pour parvenir à ce but, elle a pour mission d’améliorer la coopération des professionnels de santé de ville ; entre eux et avec leurs partenaires.

Elle est l’une des modifications du système de santé issue de La loi de modernisation de la santé de 2016 qui définit de manière exhaustive la notion de Communauté Pluridisciplinaire de Territoire de santé.

En savoir plus sur les CPTS en cliquant ici


QUELQUES EXEMPLES

L’été 2021 a été l’occasion de concevoir quelques capsules audiovisuelles de sensibilisation à l’implication de patients partenaires ressources susceptibles d’accompagner les professionnels de santé dans les maisons de santé et Centre Pluri-professionnels de Territoire de Santé. De courts entretiens menés auprès d’intervenants dans le cadre du partenariat en maison de santé et Communauté pluri professionnelles de territoire (CPTS) à destination tant des équipes de médecins et autres professionnels de santé exerçant dans ces organisations, souhaitant en créer en partenariat avec des patients, que des patients susceptibles de se mobiliser dans ce cadre que vous pouvez retrouver ci-dessous :

Pascale Lambrech est patiente partenaire en maison de santé pluri-professionnelle. Elle est spécialisée en Education Thérapeutique du Patient (ETP) et coordinatrice avec une professionnelle de santé de l’ETP au sein de la maison de santé qui l’emploie
Pascale Lambrech, patiente partenaire en tant que coordinatrice, avec une professionnelle de santé de l’éducation thérapeutique du patient (ETP) en maison de santé pluri-professionnelle décrit le coeur de ses activités
Explication du processus de co-conception d’une maison de santé entre professionnels de santé et patient, représentant des usager. Jean-Luc Plavis, impliqué dans la maison de santé de la ville de Suresnes, en région parisienne, nous éclaire dans le cadre d’un entretien sur les formes de partenariat créés dans cette maison de santé
La maison de santé de Suresnes, coconçue avec patients et professionnels de santé mobilise la population du quartier ou elle est installée depuis plus de 10 ans. Jean-Luc Plavis qui était de la création de cet espace de soin nous explique ce qui se fait et ce qui a encore été peu expérimenté à ce jour mais serait, selon lui envisageable.
Ghislaine Rouly est patiente partenaire à Montréal dans l’équivalent d’une maison de santé, un groupement de médecine de famille universitaire (GMFU). Elle nous présente sa place au sein de ce centre de soin de première ligne.
Ghislaine Rouly, patiente partenaire ressource au sein d’un GMFU ( Groupement de Médecine de Famille Universitaire) nous propose d’éclairer comme son activité s’est mise en place au sein de cette organisation de soins primaires et nous décrit certains aspects de ses activités

Pour aller plus loin : un éclairage sur le projet dans lequel s’insère l’activité de Ghislaine Rouly, patiente partenaire ressource auprès de médecins de familles ( médecins généralistes français et les paramédicaux avec qui ils évoluent), celui de la communauté soignante. Projet conçu avec dans l’équipe de recherche le codirecteur patient du CI3P depuis 2017 en cliquant ici. Un concept aujourd’hui intégré dans la typologie internationale de l’initiative internationale TRANSFORM. La Communauté soignante y est considéré comme « modèle emblématique » de soins communautaires intégrés.

Si les patients partenaires impliqués dans les maisons de santé et communautés pluri-professionnelles de territoires de santé est très récent, les médiateurs et médiatrices de santé déployés depuis une vingtaine d’années peuvent également intégrer les maisons de santé et enrichir la qualité de soin au delà du médical apporté, un Art du Soin tel que développé par le CI3P, une forme de partenariat porté par le lien entre cliniciens et médiateurs issu de la population
Wafa Larbi, médiatrice de santé à la maison de santé pluri-professionnelle de la Trinité nous éclaire, au cours de cet entretien avec un membre du CI3P, sur des aspects essentiels de ses activités et sur le cadre contractuel dans lequel elle exerce.
Si la communauté soignante est un exemple international de mobilisation de patiente partenaire, en France il existe des initiatives mobilisant la population et la médiation en santé, comme le démontre par exemple la maison de santé d’Echirolles, au sud de Grenoble.

Infothèque multimédia

Benattar J.-M., Ravot M., Flora L., Darmon D., « Une entité dédiée à la mobilisation des patients au cœur d’une faculté de médecine : Le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), point d’étape« . 3ème Colloque inter universitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, le 15 octobre 2021, Faculté de Médecine de Montpellier.

Avez-vous déjà entendu parler de patient partenaire…?

Un prix de l’innovation pédagogique en formation tout au long de la vie

Capsule audiovisuelle qui présente la formation à l’art du soin en partenariat avec le patient primé en 2010 comme innovation pédagogique en formation tout au long de la vie par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
David Darmon, professeur de médecine générale, codirecteur médecin du CI3P, développe la perspective médicale qui nécessite l’approche du partenariat de soin avec le patient, dans l’enseignement, le soin et les milieux de soins, et la recherche, le 4 décembre 2020
David Darmon, codirecteur du CI3P, directeur du Département d’Enseignement et de Recherche en Médecine Générale (DERMG), et Tiphanie Bouchez, enseignante chercheure du DERMG présentent un nouveau Master en ingénierie de la santé « Parcours, Organisations et Evaluations en Soins Primaires », un cursus intégrant le partenariat de soin avec le.s Patient.s
Luigi Flora, codirecteur patient du CI3P présente une généalogie de la mobilisation des patients contemporains lors d’un webinaire organisé par le groupe de recherche CHERPA, en novembre 2020
Lors de la conclusion du colloque « De l’éducation thérapeutique au partenariat patient les nouveaux modèles » organisé le 6 novembre 2020 en prolongement de la recherche Européenne INTERREG APPS (Approche patient partenaire de soin) au CHU de Nancy par les équipes membres de la recherche Européenne, il a été demandé à Luigi Flora, codirecteur patient du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) de tracer, identifier les perspectives. C’est ce que cette intervention filmée propose
Le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), une entité au sein même d’une faculté de médecine, codirigée par un médecin et un patient pour accompagner le développement du partenariat dans l’enseignement, les soins et la recherche. Une communication présentée lors du 1er colloque internationale sur le partenariat de soin avec le patient en France en 2019
Le consortium de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le.s patient.s RETInES présenté par le professeur David Darmon, codirecteur patient du CI3P, directeur du département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG) et vice président de l’Université Côte d’azur
Le groupe de recherche interdisciplinaire ne partenariat avec le.s patient.s CHER-PA (CHERPA) présenté par Adriaan Barbaroux, médecin généraliste enseignant chercheur au département d’enseignement et de recherche en médecine générale (DERMG) de la faculté de médecine de l’Université Côte d’azur et Eric Balez, patient partenaire d’enseignement et de recherche au CI3P et membre de l’association François Aupetit (AFA), tous deux membre de CHER-PA
Communication d’un tandem médecin-patient du CI3P, Jean-Michel Benattar et Thomas Chansou d’une séquence pédagogique d’éducation médicale à destination des externes et internes de médecine s’appuyant sur l’art et l’expérience patient, de la conception à la réalisation, à travers une méthodologie de travail selon une assise conceptuelle
RENCONTRES DU CENTRE D’INNOVATION DES USAGES EN SANTÉ
Mieux vivre sa maladie – CIUS | Table ronde n°4 : EMPOWERMENT DES PATIENTS ET CONCLUSION
Commet développer la culture du partenariat de soin avec le patient, entretien
Invité à la chaire de philosophie de l’Assistante Publique Hôpitaux de Paris en 2017 dans le séminaire Soin et compassion, Luigi Flora, actuellement codirecteur patient du CI3P a communiqué sur l’éthique du Care (Ethique de la sollicitude) largement pratiquée par les patients sous le titre : Le patient, le proche : un acteur de santé? Un co-auteur? Un patient partenaire?
1ère émission régulière dédié au partenariat dans un média grand public,
lancement le 15 septembre 2020
Alexandre Berkesse, membre de l’équipe du l’Université de Montréal ayant développé le partenariat de soin avec le patient, aujourd’hui membre du comité scientifique de la revue Le partenariat de soin avec le patient : analyses, présente l’accompagnement de services de soin en établissements de santé et développe une critique globale éclairant les enjeux actuels de nos systèmes de santé
Les belles soirées Direction Collaboration et Partenariat Patient de la faculté de médecine de l’Université de Montréal – Vincent Dumez présente aux patients partenaires – Retour aux sources: recrutement et compétences des patients
En 2012, Vincent Dumez, directeur du bureau de l’expertise patient partenaire à la faculté de médecine de l’Université de Montréal au Québec, avec qui le codirecteur patient du CI3P collaborait expose dans le cadre d’un Ted-X, l’approche du partenariat de soin avec le patient et l’importance de transformer la formation médicale et interprofessionnelle dans les sciences de la santé avec les patients, une approche actuellement en cours à la faculté de médecine de l’Université Côte d’azur.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MMC_ChhaineYoutube_logo.jpg.
La chaine d’éducation populaire de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC)

E-ETP, nouvelle perspective?

Le Centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public (CI3P) a été à l’écoute de l‘impact de la pandémie sur les soins des personnes qui vivent avec une ou des maladies chroniques.

Dans le cadre des impacts, il a été décidé de proposer un cycle de visioconférences, respectant ainsi les mesures de distanciation encore en cours actuellement sur le territoire.

La première de visioconférences régulières a été organisée le jeudi 28 mai au matin sur l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) dans les réseaux numérique. Cette 1ère conférence a pris pour exemple une plateforme créée et animée par une association de patients, l’association François Aupetit (AFA), à partir de l’expérience d’un patient formateur et cochercheur du CI3P, qui est également membre de cette association.

Nous avons malheureusement eu un problème technique et s’il nous a fait perdre l’enregistrement de cette première session nous avons tenté de reconstituer sans l’assistance le contenu, raison pour laquelle certains propos manque de dynamique et de spontanéité d’une part, et, n’avons pas les échanges et donc réponses à un certain nombre de questions que vous pouvez vous posez et qui ont pu l’être durant la session, d’autre part.

Enfin, car l’image ne le fait pas apparaitre, la diapositive de contexte pandémique et de ses conséquences a pour auteurs Enguerrand Habran, directeur du fonds recherche et innovation de la Fédération Hospitalière de France (FHF) et Luigi Flora.

En effet, ce sujet apparait, plus au sortir du confinement qu’avant le début de la pandémie en France depuis que le Covid-19 intéressé les réseaux et établissements de santé. Elle est sans doute le fruit de la réorganisation des services et la mobilisation des professionnels de santé pour faire face aux patients atteints de Covid-19 ? Une rupture de soin de nombre de personnes vivant avec une ou des maladies chroniques en sont certainement la conséquence.

Or, la plateforme d’E-accompagnement (Monboussin et Al, 2019) [1], élaborée au sein de la plate forme MICI Connect présentée lors du colloque intéresse actuellement des services hospitaliers et réseaux de soins.

La session a été coorganisée par la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), le CI3P, l’AFA et la société française de pharmacie clinique (SFPC). Introduite par la codirection du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Eric Balez, membre de l’AFA, diplômé en ETP, patient formateur et co-chercheur avec le CI3P a présenté le site Internet MICICONNECT (Balez, 2019) [3] dans lequel est développé l’e-ETP telle que proposée par l’AFA. Cette présentation fut suivie d’une trentaine de minutes de questions et réponses, d’un temps dévolu aux échanges avec les participants avant que Luigi Flora, codirecteur patient du CI3P de conclu par une synthèse la session .

Références bibliographiques

[1] Monboussin S., Balez E., Devos C., Vié A., Association François Aupetit (AFA), (2019). « Projet d’e-ETP sur la plateforme MICI Connect », inContribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 282-305.

[2] L’UniverCité du Soin est une utopie du soin dans toutes les strates de la cité portée par le CI3P et l’association citoyenne d’éducation populaire en santé avec laquelle les activités proposées aux citoyens sont imbriquées depuis leur origines. Elle s’anime autour de multiples activités dont la majorité sont menées conjointement, dont la dernière nouvelle strate est l’alliance sans frontières sur le partenariat créée à l’occasion du 1er colloque international sur le partenariat de soin avec le patient en France organisé en 2019 à Nice par la MMC et le CI3P.

[3] Balez E. AFA. (2019). « Plateforme MICI Connect », in Contribution à l’état de l’art :  Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 206-241.

La revue « le partenariat de soin avec le patient : analyses »

6 mois après le lancement d’un cycle de congrès international sur le partenariat de soin avec le patient initié à Nice en octobre 2019 dont  la seconde rencontre est prévue les 16 et 17 septembre prochain à Toulouse 2020, la première revue dans ce domaine voit le jour.

Ce premier numéro, publié pour le moment en version numérique au vu de l’impact de la pandémie Covid-19 auprès de nos populations, sur nos organisations et la société, est maintenant disponible. Il vous est, dès à présent, possible de le feuilleter en ligne ou de le télécharger.

Nous avons décidé de le publier, avec des aménagements de circonstances, comme vous pourrez le lire dans ce numéros. Ce premier numéro qui propose des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque des 14 et 15 octobre 2019, et donc communiquée après supervision du conseil scientifique du colloque.

Cette revue sera semestrielle et recueillera des articles, après sélection d’un comité scientifique approfondissant les connaissances du partenariat de soin avec le patient dans l’enseignement, les soins et la recherche, tant à des niveaux micro (clinique), méso (services, réseaux et organisation) que macro (politique de santé…).

Vous souhaitant bonne lecture!

Le N°1 de la revue

6 mois après le lancement d’un cycle de congrès international sur le partenariat de soin avec le patient initié à Nice dont la seconde rencontre initialement prévue les 16 et 17 septembre 2020 à Toulouse et reportée au premier semestre 2021, la première revue dans ce domaine voit le jour.

Ce premier numéro, publié pour le moment en version numérique au vu de l’impact de la pandémie Covid-19 auprès de nos populations, sur os organisations et le société, est maintenant disponible. Il vous est, dès à présent, possible de le feuilleter en ligne ou de le télécharger .

nous avons décidé de le publier, avec des aménagements de circonstances, comme vous pourrez le lire dans ce numéros. Ce premier numéro qui propose des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque des 15 et 16 octobre dernier, et donc communiquée après supervision du conseil scientifique du colloque. Son numéro de référence est ISSN 2726-484X, référence internationale sous la responsabilité en France de la Bibliothèque nationale de France, dite BNF.

Cette revue sera semestrielle et recueillera des articles, après sélection d’un comité scientifique approfondissant les connaissance du partenariat de soin avec le patient dans l’enseignement, les soins et la recherche, tant à des niveaux micro (clinique), méso (services, réseaux et organisation) que macro (politique de santé…).

Vous souhaitant bonne lecture!