ECOS et partenariat

La réforme des études de médecine du second cycle intègre un nouvel examen national, l’Examen Clinique Objectif Structuré (ECOS).

Génèse

De ce cadre à venir, des étudiants en médecine qui ont participé au DU Art du Soin en Partenariat avec le patient en 2020-2021 ont décidé de proposer ce projet de partenariat de soin avec le patient au cours de leur formation.

L’équipe pédagogique a accompagné ce projet qui a proposé, à partir des situations listées au niveau national, de concevoir avec des patients des stations ECOS.

Ces stations ECOS ont par la suite été proposées aux étudiants en médecine de 2ème et 3ème année dans le cadre de webinaires intitulés « En chemin vers les ECOS dans l’Art du Soin avec le patient« . C’est ainsi que d’avril à fin juin 2021, plusieurs stations ECOS formatives ont été proposées, enrichies d’une information sur cette nouvelle disposition pédagogique associée à une oeuvre d’art et à la participation de patients partenaires.

Ces stations ECOS ont par la suite été proposées aux étudiants en médecine de 2ème et 3ème année dans le cadre de webinaire intitulé en chemin vers les ECOS dans l’Art du Soin avec le patient. C’est ainsi que d’avril à fin juin 2021, plusieurs stations ECOS formatives ont été proposées, enrichie d’une information sur cette nouvelle disposition pédagogique associé à une oeuvre d’art et la participation de patient dont un suivant la consigne de chaque station ECOS.

Parallèlement le CI3P et le DERMG ont participé aux conférences nationales sur le sujet et au groupe de travail de la faculté de médecine. Les CI3P et DERMG ont eu l’accord des responsables locaux de l’application de cette réforme de mener une recherche sur l’implication des patients à ce nouveau dispositif pédagogique.

Dispositif pédagogique

C’est ainsi, qu’à partir de cet accord et des premières stations ECOS coconçues au sein du DU Art du Soin en partenariat avec le patient, une première session a été organisée le 8 juillet avec 3 stations ECOS ouvertes aux étudiants en médecine L3, M1 et M2 (3ème, 4ème et 5ème année de médecine). Cette session de 3 stations comprenait 3 patients formateurs soumis à la consigne de la station, 3 évaluateurs médecins et 3 évaluateurs patients. Le temps des sessions de 7 minutes était reproduite à trois reprises puis une séance de réflexion fut organisée avec l’ensemble des participants.

La recherche

Cette première initiative est méthodiquement suivie d’autres sessions organisées, sous forme de recherche formation selon l’approche de la recherche action, à partir desquelles nous recueillerons méthodiquement des données que nous analyserons au fur et à mesure, ouvrant un nouvel axe pédagogique.

2021/2022

Des stations ECOS destinées aux étudiants de second cycle, en 4ème année de médecine, ayant au cours du semestre réalisé un stage ne médecine générale sont obligatoirement orienté vers une station mettant en scène une tache à réalise en médecine générale dans le cadre d’une station au cours de laquelle l’étudiant consulte un patient formateur sous le regard d’un tandem enseignant médecin-patient formateur évaluateur. les stations à but formatives et suivies d’un moment de retroaction entre l’étudiant et le tandem de partenariat dans une premier temps, enrichi d’un retour du patient consultant.

Diffusion de la connaissance acquise

Guillot N., Flora L., Pop C., Ravot M., Benattar J.-M., Darmon D. (2021). « La participation à la réforme du 2ème cycle des études de médecine à travers les ECOS mobilisant des patients formateurs du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P)« . 3ème Colloque inter universitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale, le 15 octobre 2021, Faculté de Médecine de Montpellier.

Publication à paraitre :

Guillot N., Flora L., Benattar J.-M., Ravot M., Pouillon M., Fauré S., Gasperini F., Rubinstein S., Filali S., Rousselin L., Bouchez T., Pop C., Darmon D. (2022).  » La participation à la réforme du 2ème cycle des études de médecine à travers les ECOS mobilisant des patients formateurs et du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) et des étudiants en médecine ». Les actes du 3ème Colloque inter universitaire sur l’engagement des patients dans la formation médicale.

Appel à publication, n°5

Publier dans la 1ère revue entièrement consacrée au partenariat de soin avec le.s patient.s

APPEL À CONTRIBUTION POUR PUBLICATION DANS LE 2ème NUMERO DE 2022 DE LA REVUE INTERNATIONALE :
LE PARTENARIAT DE SOIN AVEC LE PATIENT : ANALYSES

Si en 2020 a été lancée la première revue entièrement dédiée au partenariat de soin avec le patient, le fruit d’une séance d’intelligence collective réalisée en clôture du 1er colloque international sur le partenariat de soin avec le patient en France organisé en octobre 2019, c’est en 2021 que la revue a pu prendre son rythme souhaité de devenir semestriel.

En effet, comme pour tant d’autres projets, l’ambition de proposer une revue semestrielle pour mettre en avant la recherche et les nouvelles pratiques dans ce champ a été mise à mal dans sa 1ère année d’existence par la pandémie mondiale.  

Cette revue est accessible en ligne gratuitement et ses articles sont référencés et pour certains accessibles sur la plateforme du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) Archives Ouvertes (HAL).

Elle entre dans le cadre et la philosophie de la charte patients included auquel son éditeur, le CI3P et l’Université Côte d’Azur de par sa politique de recherche prend en compte

La politique de recherche de l’Université développée à travers l’écosystème de santé et les facultés et écoles qui y participent

Après la publication des N°1 du printemps 2020 et les N°2, et N°3 de 2021, et alors que le premier numéro de 2022 est en cours de publication, l’appel à proposition d’articles du N°5 propose à ceux qui le souhaitent, de soumettre des articles sur le partenariat ou sur ces empêchements de quel ordre qu’ils soient ( prise de position critique sur l’approche, freins rencontrés…), qu’ils soient sous la forme de réalisation ou de projet sur le partenariat ou en chemin vers, ou encore qu’il propose une analyse critique de cette approche argumentée scientifiquement.

  • L’article doit être précédé des résumés contenant les mots-clés et pourra être également proposé en anglais.
  • Les auteurs doivent, si c’est le cas, expliciter leur affiliation, qu’elle soit académique, associative ou de tout autre institution.
  • Les propositions d’articles peuvent être déposées en format texte
    en cliquant ici.
  • Chaque article sera évalué au fil de l’eau par deux membres du comité scientifique. Les propositions d’articles de congressistes non communicants peuvent également être acceptées car l’appel à communication n’est pas exclusif à ce colloque.

L’appel à contribution
est ouvert

Le format accepté est de 3 500 mots par article dans le corps de texte, bibliographie non comprise.

L’article est précédé d’un résumé et de mots-clés. Les résumé, titre et mots clés pourront être également proposés en Anglais.


[1] Le mode d’édition numérique permet cependant de dépasser ce format selon la qualité de l’article.

La charte patients inclus

Le centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public (CI3P) de par sa génèse et son modèle de direction composé d’un tandem médecin patient ou patient médecin est entièrement conçu comme l’ensemble de ses actions selon l’éthique de la charte patients included.

La revue semestrielle

La revue semestrielle, créée au printemps 2020 en prolongement du 1er colloque International sur le partenariat de soin avec le patient en France organisé à Nice par le Centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public et l’association Citoyenne Maison de la Médecine et de la Culture (MMC) à l’amphithéâtre du Galet de l’Hôpital Pasteur2 du CHU-GHT des Alpes-Maritimes et à la faculté de médecine de l’Université Nice Sophia-Antipolis devenue Université Côte d’Azur au 1er janvier 2020, continue de renforcer son assise.

Après la sortie du Numéro 1 consacré à des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque de l’automne 2019, la revue a reçu son immatriculation internationale (Numéro ISSN 2726-484X) et a constitué le comité scientifique d’où seront mobilisés les évaluateurs et réviseurs des articles soumis à la revue.

Le numéro 3 publié à l’automne 2021

Le numéro 2 publié au printemps 2021

Le 1er numéro, numéro de lancement publié au printemps 2020

Ce comité est un mixte de personnalités ayant posé leur candidature et de membres pressentis par l’équipe du CI3P pour leurs actions, analyses, au sujet du partenariat de soin avec le patient ou de toute autre forme d’implication des patients. Voici donc présenté ci-dessous, le comité scientifique qui reste susceptible d’être enrichi par de nouvelles candidatures.

—————————————————————————————————————–

Le Numéro 4 du 1er semestre 2022 est ouvert
à propositions de publication

—————————————————————————————————————–

Les propositions d’articles peuvent être déposées en format textes au fil de l’eau en cliquant ici

Le format accepté est de 3 500 mots par article dans le corps de texte, bibliographie non comprise.

les titres, résumé et mots clés pourront être également proposés en Anglais.

—————————————————————————————————————-

LE COMITE SCIENTIFIQUE DE LA REVUE

Philippe Anhorn, MPA, DBA©, directeur du Réseau Santé Région Lausanne (RSRL), Canton de Vaud, Suisse.

Jean-Michel Benattar, Médecin (gastro-enterologue libéral), fondateur de la Maison de la Médecine et de la Culture et codirecteur opérationnel du CI3PFrance.

Alexandre Berkesse, MsC. management, Doctorant en philosophie, chef de projet au CAPPS Bretagne et coresponsable de l’option fondement du partenariat de soin avec le patient de la maitrise recherche, DCPP, Université de Montréal, France/Québec.

Marie-Pierre Codsi, médecin de famille, MsC. en psychopédagogie et andragologie, conseillère à la Direction Collaboration et Partenariat patient de la faculté de médecine de l’Université de Montréal (DCPP), responsable du développement académique au Centre d’Excellence du Partenariat avec les Patients et le Public (CEPPP) au centre de recherche du CHUM, centre Universitaire hospitalier francophone de Montréal, Québec, Canada.

David Darmon, Docteur et HDR de médecine générale, Codirecteur médecin du CI3P, directeur du DERMG, faculté de médecine, chercheur RETInES (Risques-Epidémiologie-Territoire-INformation-Education-Santé), vice-président Université Côte d’Azur. France.

Jean-Baptiste Faure, patient, président de de l’association institut Savoirs Patients, docteur en neurosciences, Toulouse, France.

Luigi Flora, docteur en sciences de l’éducation, Cofondateur du modèle de Montréal, codirecteur patient du CI3P, coordinateur du partenariat avec les personnes à l’épreuve de psychotraumatisme.s du CN2R, chercheur RETInES , Université Cote d’Azur, France.

Eve Gardien, docteur en sociologie, maître de conférences des universités (MCF), sociologie,  laboratoire Espaces et SOciétés (ESO UMR 6590), Université Rennes 2, coordinatrice de la recherche action Ex-pair., France.

Arnaud Halloy, docteur en anthropologie, maître de conférences des universités (MCF) en cours d’Habilitation à diriger des recherches (HDR), Laboratoire LAPCOS, groupe de recherche interdisciplinaire en partenariat avec le patient CHERPA membre du Comité de Pilotage (COPIL) du CI3P, Université Côte d’Azur, France.

Patrick Lartiguet : membre fondateur de l’institut Savoirs Patients, association créée sur les fondements du partenariat de soin avec le patient, doctorant en sciences de l’éducation, Université jean-Jaurès de Toulouse, France.

Aline Lasserre Moutet, Msc sciences de l’éducation, responsable du Centre hospitalo-universitaire d’éducation thérapeutique du patient, Hôpitaux Universitaires de Genève, Suisse.

Benoit Pétré, docteur en santé publique, Coordinateur du projet Européen Interreg patient partenaire, Université de Liège, Belgique.

Marie-Pascale Pomey, Médecin, professeure de santé publique, Codirectrice du CEPPP, titulaire chaire de recherche en évaluation des technologies et des pratiques de pointeQuébec, Canada.

Sébastien Rubinstein, docteur de droit de la santé, post doctorant du Centre de Recherche juridique de Paris 8 (CRJP8), Université Paris Lumière, Campus Condorcet, ancien médiateur de santé pair, patient partenaire avec du CI3P, France

——————————————————————————————————————

Le format accepté à été de 3 500 mots par article dans le corps de texte, bibliographie non comprise.

Ils seront précédés des résumés contenant les mots clés qui pourront être également proposés en Anglais.

Les articles peuvent être précédés ou complétés par une communication aux prochaines journées internationales sur le partenariat de soin avec le patient organisées les 28 et 29 septembre 2020 en visioconférences

Si les prochains numéros pourront avoir des thématiques définies, ce n’est pour le moment pas d’actualité.

————————————————————————————————————-

BIBLIOGRAPHIE NON EXHAUSTIVE DES MEMBRES DU COMITE SCIENTIFIQUE

Anhorn P. (2021). Le partenariat de soins : une évidence ecosystémique  » le cas du Réseau Santé Région Lausanne », Thèse de doctorat d’administration des affaires, Business Science Institut, IEA Lyon.

Anhorn P., Chinet M., Devaux L. (2019). « Le projet anticipé des soins – Un PAS du réseau vers le partenariat », in, Contribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 192-204.

Benattar J.-M., Flora L. (2019).  » Philippe Barrier, autonormativité et créativité : la leçon du handicap », dans l’ouvrage (Dir. Cabral M., Mamzer M.-F.). Médecins, soignants, osons la littérature : un laboratoire virtuel pour la réflexion éthique. Editions Sipayat, pp. 30-32.

Boivin A., Flora L., Dumez V., L’Espérance A., Berkesse A., Gauvin F.-P. (2017). « Transformer la santé en partenariat avec les patients et le public : historique, approche et impacts du “modèle de Montréal”. In « La participation des patients » « vol. 2017, Paris : Editions Dalloz, pp. 11-24.

Clavel, N., Pomey, M. (2020) « Enhancing patient involvement in quality improvement: How complaint managers see their roles and limitations, » Patient Experience Journal: Vol. 7 : Iss. 3 , Article 14. DOI 10.35680/2372-0247.1460HTML

Clavel, N., Pomey, M. (2020). Clinical Governance to Enhance User Involvement in Care: A Canadian Multiple Case Study in Mental Health. International Journal of Health Policy and Management. DOI 10.34172/ijhpm.2020.208PDF

Codsi M.-P. (2020). Les coulisses du partenariat patient : Comment le partenariat avec les patients change l’identité des professionnels de la santé ? Département de psychopédagogie et d’andragogie. Faculté des sciences de l’éducation / Faculté de médecine, Université de Montréal.

Codsi M.-P. (2017). « Une rencontre épistémologique : Introduction pédagogique et ludique à la recherche qualitative. Pédagogie médicale, N° 18, pp. 25-30

Fauré S. (2020). Initiative d’un kinésithérapeute libéral, spécialisé en neuro-éducation à la suite du confinement et analyse patient, Site internet univercite.eu.

Flora L. (2021)., « Recognition of patients’ experiential knowledge and co-production of care knowledge with patients and citizens in the 21st century in « Altering Frontiers Organizational Innovations in Healthcare. London : Wiley.

Flora L., Darmon D., Benattar J.-M. (Dir.), (2020). La revue sur le partenariat de soin avec le patient : Analyses, N°1, le centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université Côte d’Azur.

Flora L., Darmon D. Benattar J.-M. (Coord.).(2019), Contribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur.

Flora L. (2019). « Quand l’épreuve singulière de la vie avec la maladie devient processus de transformation d’un système de santé », in Chemins de la formation, Hors série, Vivre la maladie, entre épreuves, récits et histoire, pp.116-129.

Flora L. (2017). Le partenariat patient : un nouveau modèle relationnel », Perspectives et Solidarités Sociales, N° 250, pp.54-55

Flora L., Berkesse A., Payot A., Dumez V., Karazivan P. (2016), « L’application d’un modèle intégré de partenariat patient dans la formation des professionnels de la santé : vers un nouveau paradigme humaniste et éthique de co-construction des savoirs en santé », Le Journal International de Bioéthique et d’éthique des sciences, volume 27, N° 1, pp. 59-72.

Flora L., Karazivan P., Dumez V. Pomey M.-P., (2016). « La vision « patient partenaire » et ses implications : le modèle de Montréal. », La revue du praticien, avril 2016, Tome 66, N° 4, pp. 371-375.

Flora L. (2016)., « Le savoir des malades à travers un référentiel de compétences « patient » utilisé en éducation médicale », La recherche en éducation, N°15, pp. 59-75.

Flora L. (2015), Un référentiel de compétences de patient : pour quoi faire ? Du savoir expérientiel des malades à un référentiel de compétences intégré : l’exemple du modèle de Montréal, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

Flora L. (2015), Un référentiel de compétences de patient : pour quoi faire ? Du savoir expérientiel des malades à un référentiel de compétences intégré : l’exemple du modèle de Montréal, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

Flora L., Lebel P., Dumez V., Bell C., Lamoureux J., Saint-Laurent D. (2015). « L’expérimentation du Programme partenaires de soins en psychiatrie : le modèle de Montréal ». Santé mentale au Québec, Vol. XL, N°1, Printemps 2015, pp. 101-118

Flora L. (2015), Le patient formateur : nouveau métier de la santé ? Comment les savoirs expérientiels de l’ensemble des acteurs de santé peuvent relever les défis de nos systèmes de santé, Presses Académiques Francophones, Sarrebruck, Allemagne.

Flora L., Jouet E., Las Vergnas O. (2014), « Contribution à la cartographie des publications établissant le fait social de la reconnaissance des savoirs des malades », dans, (Coord. : Jouet E., Las Vergnas O., Noel-Hureaux E.), Nouvelles interventions réflexives dans la recherche en santé : du savoir expérientiel des malades aux interventions des professionnels de santé, Paris, Archives contemporaines, pp. 235-236

Flora L. (2013), « Savoirs expérientiels des malades, pratiques collaboratives avec les professionnels de santé : état des lieux. »,  Éducation permanente. 2013 ; N° 15: pp.59-72.

Jouet E., Las Vergnas O., Flora L. (2012), « Priznavanje izkustvenega znanja bolnikov in bolnic – pregled stanja », Socialno delo, Vol. 51, 2012, Université de Lubjana, pp. 87-99.

Flora L. (2010), « Le patient formateur auprès des étudiants en médecine : un concept effectif », Revue Générale de Droit Médical, N° 34, mars 2010, pp.115-135

Jackson M., Descôteaux A., Nicaise L., Flora L., Berkesse A., Codsi M.-P., Karazivan P., Dumez V., Deschênes M.-F., Charlin B.(2020). « Former en ligne au recrutement de patients partenaires : l’apport des formations par concordance« . Pédagogie Médicale, https://doi.org/10.1051/pmed/2020035

Jouet E., Flora L., (2011). « Empowerment et santé mentale : le contexte et la situation en France », La santé de l’homme, Paris, INPES, N° 413, mai juin 2011, pp. 12-15.

Jouet E., Flora L. (Coord.) (2010), Usager-expert : La part de savoir des malades dans le système de santé, Pratiques de formation : Analyses, N°58/59 (2010), Saint-Denis, Université Paris 8.

Jouet E., Flora L., Las Vergnas 0. (2010). « Construction et Reconnaissance des savoirs expérientiels ». Note de synthèse du N°, Pratique de formation : Analyses, N°58/59, Saint Denis, Université Paris 8, pp. 13-94.

Gardien E. (2021).  » Les professionnels du soin et les savoirs issus de l’expérience des patients » . Soins cadres. No 125 – février 2021, pp. 35-38

Gardien E. (2020). « Pairjectivité : des savoirs expérientiels ni objectifs, ni subjectifs« .  Éducation et socialisation. Article en ligne.

Gardien E. (2019), Les savoirs expérientiels : entre objectivité des faits, subjectivité de l’expérience et pertinence validée par les pairs, revue Vie Sociale, n°25-26, Erès, avril 2019, pp. 95-112.

Gardien E. Jaeger M. (2018). L’implication citoyenne dans la recherche. France : Erès.

Gardien E. (2018), De l’utilité des groupes de pairs pour produire des savoirs fondés sur l’expérience : l’exemple des entendeurs de voix, Participations – revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, n°22, 2018/3, pp. 29-51

Ghadiri D. P. S., Flora L., Pomey M.-P. (2017). « Le virage patient partenaire de soins au Québec. Reconfiguration de l’exercice du pouvoir médical et lutte pour de nouvelles subjectivités. In « La participation des patients« , Paris : Editions Dalloz, pp. 25-36.

Nagels M., Lasserre Moutet A. (2013), « Réflexions critiques sur la conception d’un référentiel de compétences en éducation thérapeutique », Recherches et éducations, N°6, pp. 99-115.

Lartiguet P., Broussal D, Saint-Jean M., Szapiro N .(2020). 
« Opérationnalisation du partenariat de soin avec les patients : mise en œuvre d’une recherche-intervention en Occitanie ». in La revue sur le partenariat de soin avec le patient : Analyses, N°1, le centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université Côte d’Azur, pp. 111-137.

Lartiguet P., Saint-Jean M. (2019,). « Analyse des représentations sociales et professionnelles du partenariat de soin : des repères pour la conduite du changement ». Colloque Santé, recherche, innovation, institution : un trinôme en perspective dans les formations aux métiers du soin, Toulouse, France, Université Toulouse 2 Jean Jaurès.

Ortiz Halabi A., Scholtes B., Voz B. , Gillain N., Durieux N. , Odero A., Baumann M. , Ziegler O. d , Gagnayre R. , Guillaume M., Bragard I., 1 , Pétré B.  (2019). “Patient participation” and related concepts: A scoping review on their dimensional ». Patient Education and Counseling, Vol. 103, Issue 1, 2020/01, pp. 5-14.

Pétré B., Louis G., Voz B., Berkesse A., Flora L.(2020). »Patient partenaire : de la pratique à la recherche. » Santé publique, Vol. 32, N° 4, Juillet-août, pp. 371-374

Pétré B., Scholtes B., Voz B., Ortiz I., Gillain N., Husson E., Guillaume M., Bragard I., Consortium APPS (2019) « L’Approche Patient Partenaire de Soins en question ». Rev Med Liege 2018; N°73 : V.12, pp. 620-625

Pomey M.-P., Clavel N., Normandin L. Del Grande C. Ghadiri D. P., Fernandez-McAuley I., Boivin A., Flora L., Janvier A., Karazivan P., Pelletier J.-F., Fernandez N., Paquette J. Dumez V. (2021) « Assessing and promoting partnership between patients and healthcare professionals : co-construction of the CADICEE tool for patients and their relatives » Health Expectations. DOI : 10.1111/hex.13253

Pomey, M., Bush, P., Demers-Payette, O., L’Espérance, A., Lochhead, L., Ganache, I., & Roy, D. (2020). Developing recommendations for the diagnosis and treatment of Lyme disease: The role of the patient’s perspective in a controversial environment. International Journal of Technology Assessment in Health Care, 1-6. doi:10.1017/S0266462320002123

DOI 10.1017/S0266462320002123 Pomey, M.P., de Guise, M., Desforges, M. et al. The patient advisor, an organizational resource as a lever for an enhanced oncology patient experience (PAROLE-onco): a longitudinal multiple case study protocol. BMC Health Serv Res 21, 10 (2021).  DOI 10.1186/s12913-020-06009-4

Pomey, M-P., Morin, E., Nault, C., Clavel, N., Beaumont, M., D’Amour, M. (2017). «Engager les patients à tous les niveaux de gouvernance : l’exemple du CIUSSS de la Mauricie-et-du-centre-du Québec», Le Point en Santé et Services Sociaux : 12 (4), pp.12-17.

Pomey M.-P., Flora L., Karazivan P., Dumez V., Lebel P., Vanier M.-C., Débarge B., Clavel N., Jouet E. (2015), « Le « Montreal model » : enjeux du partenariat relationnel entre patients et professionnels de santé », Santé publique, France, Vol. 27, N°1 Supplément, Janvier-février, pp.41-50.

Pomey M.-P., Ghadiri D. P., Karazivan P., Fernandez N., Clavet N. (2015), «  Patients as partners : a qualitative study of patients engagement in their health care : patients as Partner in their health care », Plos one, PLOS ONE | DOI:10.1371/journal.pone.0122499 April 9, 2015.

Pomey MP, Hihat H, Néron, A, Khalifa M, Dumez V, Lebel P (2015), « Patient partnership in quality imrovement of healthcare services : patients’ input and challenges faced », Patient Experience Journal, Vol. 2, Issue 1, Spring 2015, pp. 29-42.

Vanier M.-C., Flora L., Lebel P., (2016). « Un professionnel de santé qui exerce une pratique collaborative en partenariat avec le patient », in (Dir. Pelaccia T.) Comment [mieux] former et évaluer les étudiants en médecine et en sciences de la santé, Bruxelles, De Boeck, pp.74-104.

Vanier M.-C., Flora L., Dumez V. (2014), « Dal Paziente “esperto” al “paziente Formatore : l’esempio dell’Università di Montreal », in (Dir. M.-S. Padula, G. Aggazzotti), Manuale per il docente di medicina generale : comme insegnare la medicina generale nelle cure primarie, Facoltà di Medicina e Chirurgia di Modena, Italia, pp. 149-168.

E-ETP, nouvelle perspective?

Le Centre d’Innovation du partenariat avec les patients et le public (CI3P) a été à l’écoute de l‘impact de la pandémie sur les soins des personnes qui vivent avec une ou des maladies chroniques.

Dans le cadre des impacts, il a été décidé de proposer un cycle de visioconférences, respectant ainsi les mesures de distanciation encore en cours actuellement sur le territoire.

La première de visioconférences régulières a été organisée le jeudi 28 mai au matin sur l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) dans les réseaux numérique. Cette 1ère conférence a pris pour exemple une plateforme créée et animée par une association de patients, l’association François Aupetit (AFA), à partir de l’expérience d’un patient formateur et cochercheur du CI3P, qui est également membre de cette association.

Nous avons malheureusement eu un problème technique et s’il nous a fait perdre l’enregistrement de cette première session nous avons tenté de reconstituer sans l’assistance le contenu, raison pour laquelle certains propos manque de dynamique et de spontanéité d’une part, et, n’avons pas les échanges et donc réponses à un certain nombre de questions que vous pouvez vous posez et qui ont pu l’être durant la session, d’autre part.

Enfin, car l’image ne le fait pas apparaitre, la diapositive de contexte pandémique et de ses conséquences a pour auteurs Enguerrand Habran, directeur du fonds recherche et innovation de la Fédération Hospitalière de France (FHF) et Luigi Flora.

En effet, ce sujet apparait, plus au sortir du confinement qu’avant le début de la pandémie en France depuis que le Covid-19 intéressé les réseaux et établissements de santé. Elle est sans doute le fruit de la réorganisation des services et la mobilisation des professionnels de santé pour faire face aux patients atteints de Covid-19 ? Une rupture de soin de nombre de personnes vivant avec une ou des maladies chroniques en sont certainement la conséquence.

Or, la plateforme d’E-accompagnement (Monboussin et Al, 2019) [1], élaborée au sein de la plate forme MICI Connect présentée lors du colloque intéresse actuellement des services hospitaliers et réseaux de soins.

La session a été coorganisée par la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), le CI3P, l’AFA et la société française de pharmacie clinique (SFPC). Introduite par la codirection du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Eric Balez, membre de l’AFA, diplômé en ETP, patient formateur et co-chercheur avec le CI3P a présenté le site Internet MICICONNECT (Balez, 2019) [3] dans lequel est développé l’e-ETP telle que proposée par l’AFA. Cette présentation fut suivie d’une trentaine de minutes de questions et réponses, d’un temps dévolu aux échanges avec les participants avant que Luigi Flora, codirecteur patient du CI3P de conclu par une synthèse la session .

Références bibliographiques

[1] Monboussin S., Balez E., Devos C., Vié A., Association François Aupetit (AFA), (2019). « Projet d’e-ETP sur la plateforme MICI Connect », inContribution à l’état de l’art : Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 282-305.

[2] L’UniverCité du Soin est une utopie du soin dans toutes les strates de la cité portée par le CI3P et l’association citoyenne d’éducation populaire en santé avec laquelle les activités proposées aux citoyens sont imbriquées depuis leur origines. Elle s’anime autour de multiples activités dont la majorité sont menées conjointement, dont la dernière nouvelle strate est l’alliance sans frontières sur le partenariat créée à l’occasion du 1er colloque international sur le partenariat de soin avec le patient en France organisé en 2019 à Nice par la MMC et le CI3P.

[3] Balez E. AFA. (2019). « Plateforme MICI Connect », in Contribution à l’état de l’art :  Retour sur le 1er colloque International en France sur le partenariat de soin avec le patient à partir des communications et écoévaluations. Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P), Université côte d’azur, pp. 206-241.

Le N°1 de la revue

6 mois après le lancement d’un cycle de congrès international sur le partenariat de soin avec le patient initié à Nice dont la seconde rencontre initialement prévue les 16 et 17 septembre 2020 à Toulouse et reportée au premier semestre 2021, la première revue dans ce domaine voit le jour.

Ce premier numéro, publié pour le moment en version numérique au vu de l’impact de la pandémie Covid-19 auprès de nos populations, sur os organisations et le société, est maintenant disponible. Il vous est, dès à présent, possible de le feuilleter en ligne ou de le télécharger .

nous avons décidé de le publier, avec des aménagements de circonstances, comme vous pourrez le lire dans ce numéros. Ce premier numéro qui propose des articles prolongeant des communications réalisées lors du colloque des 15 et 16 octobre dernier, et donc communiquée après supervision du conseil scientifique du colloque. Son numéro de référence est ISSN 2726-484X, référence internationale sous la responsabilité en France de la Bibliothèque nationale de France, dite BNF.

Cette revue sera semestrielle et recueillera des articles, après sélection d’un comité scientifique approfondissant les connaissance du partenariat de soin avec le patient dans l’enseignement, les soins et la recherche, tant à des niveaux micro (clinique), méso (services, réseaux et organisation) que macro (politique de santé…).

Vous souhaitant bonne lecture!

Le CI3P et sa génèse

Le Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) créé au cours du second semestre 2019 a pour objectif premier de permettre au sein du système de santé l’exercice pluri-professionnel et à la démocratie sanitaire en partenariat avec les patients, proches et citoyens. 

Le partenariat de soin avec le patient, une approche développée initialement à la Faculté de médecine de l’université de Montréal par le bureau Facultaire de l’expertise patient partenaire (BFEPP) de 2010 à 2013 puis depuis par la Direction Collaboration et Partenariat Patient (DCPP), avec qui le CI3P collabore, a été adapté tout en en conservant l’esprit par le CI3P. Ce centre d’innovation a pour mission le développement du partenariat avec les patients dans l’enseignement en médecine et en sciences de la santé, dans les milieux de soins et la recherche. Université côte d’azur a d’ailleurs intégré depuis que le CI3P développe ces activités dans le cadre des missions telles que précisées une politique de recherche intégrant pleinement cette approche

Historique

Depuis 2015 en France, la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC), un collectif de citoyens, réunis par et autour de son fondateur le docteur Jean-Michel Benattar, médecin de ville, permet de réunir localement des citoyens, qu’ils soient patients, proches, étudiants en sciences de la santé, professionnels de santé en exercice, et/ou universitaires.   

C’est de cette première forme d’organisation qu’a été conceptualisée, puis initiée en depuis janvier 2018 une « UniverCité  du Soin ». Elle est composée d’une université populaire autour des questions de santé organisée par la MMC, l’organisation de séminaires internationaux et inter universitaires avec l’Université de Lisbonne en 2018 et 2019, le département d’éthique de la faculté de médecine de Descartes, Université de Paris en 2019 avec l’Université Côte d’Azur) de la Médecine Narrative adaptée à la philosophie de l’Art du Soin, c’est-à-dire ouverte à tous les citoyens, en formation initiale (ouvert aux étudiants en médecine) et continue à travers le Diplôme Universitaire (DU) Art du Soin en partenariat avec le patient primé en 2018 par le prix PEPS de l’innovation pédagogique dans la catégorie formation tout au long de la vie.

2019 a vu s’enrichir cette UniverCité du Soin, à travers le partenariat entre les citoyens par le biais de la MMC et la faculté de médecin, du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients de le Public (CI3P), qui, outre la co-conception et mise en œuvre des premiers cours mobilisant des patients formateurs au sein du cursus initial d’enseignement des études de médecine a coordonné et organisé en octobre 2019 le 1er colloque international sur le partenariat de soin avec le patient en France à la faculté de médecine et au CHU de l’Université Côte d’Azur, permettant ainsi un premier état de l’Art non exhaustif des pratiques en France et de la nature des partenariats développés.

Organigramme

Pour accomplir ses missions, le CI3P s’est doté les deux premières années d’une codirection médecin-patient, d’un comité de Pilotage (COPIL) composé d’enseignants-chercheurs de différentes disciplines, de patients et citoyens membres de la Maison de la Médecine et de la Culture (MMC) et s’est organisé dans le cas du lancement d’une chaire de recherche d’un comité scientifique qui serait constitué de médecins, de patients et proches, comme de chercheurs de sciences humaines et sociales avec les organisations  partenaires que sont le DERMG, la MMC et le LAPCOS .

La place du partenariat de soin avec le patient dans la politique de recherche d’Université Côte d’Azur

L’Université Côte d’azur s’est organisé un ecosystème de santé avec le partenariat patient, un modèle de développement dans lequel le partenariat patient a maintenant sa place

Qui parle de nous ?

La Maison de la Médecine et de la Culture

https://partenariat.sciencesconf.org/

https://luigiflora.wordpress.com

La Strada et Nice matin, journaux locaux Niçois, en versions disponibles en ville en version imprimée et en ligne sur internet au delà